Ce jeu est sorti le 29 janv. 2001, et a été ajouté en base le 29 janv. 2001 par Docteur Mops

édition 1997
Par Dominique Ehrhard
Édité par Jeux Descartes et Eurogames

Standalone 2 éditions

Conquête en Méditerranée: le must

Ça y est, j'ai enfin découvert mon havre de paix: où me retirer pour mes vieux jours. Dans la série jeu de conquête, il dépasse d'une courte tête Antike et Mare Nostrum, pourtant excellents les 2.

Contrairement à Mare Nostrum, vous pourrez aller travailler le lendemain matin et n'aurez pas besoin d'inventer un motif bidon parce que vous avez absolument voulu finir la partie jusqu'au bout de la nuit.

Contrairement à Antike, la fin de partie ne se jouera pas sur un coup définitif, inéluctable, et pourtant souvent assez chanceux, anhilant ainsi de longs tours de calculs finauds. De manière moins flagrante, le joueur C gagnera parce que le joueur A se frite avec le joueur B.

Un jeu tout en équilibre, où les alliances seront temporaires. Les combats militaires ne seront souvent d'ailleurs que très ponctuels. Leur résolution partiellement aléatoire ne bouleversera que rarement une stratégie cohérente.

Comme beaucoup de jeux de stratégie actuels, l'option gagnante semble être de plutôt endormir tout le monde, de monter doucement en puissance et de mettre un coup de boost aux derniers tours plutôt que de faire la course en tête, auquel cas vous feriez la cible idéale des autres joueurs.

Si on ajoute à ce concert d'éloges, une mécanique intuitive, bien pensée et relativement simple, des phases de tours assez courtes, une règle limpide et courte, vous avez là le prototype du jeu moderne et qui, en suivant une logique purement ludique, devrait détrôner les ancêtres du type Risk ou Monopoly dans les foyers et dans les cercles d'amis un tant soit peu joueurs.

Je parle bien de logique ludique. On sait bien de ce qu'il en est des logiques commerciales et des circuits de distribution.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default