Confrontation de styles !

7,0

Comme rien ne sert de courir, on va commencer doucement pour évoquer le thème et le design enjôleur de cette collection Purple Brain... Force est de reconnaître que le concept de la série de jeux basée sur des fables et contes traditionnels, le tout contenu dans des boîtes originales puisque ressemblant à des livres et, d'ailleurs, se rangeant verticalement, a tout pour plaire ! Qui plus est, pour le prix d'un jeu, on a aussi l'histoire en question, ce qui constitue un vrai plus !

Pour ce qui est du "Lièvre et la Tortue", le tome 3 de la-dite série, le matériel est tout simplement magnifique, voire à s'en taper la laitue par terre ! Les meeples sont tous découpés spécifiquement par rapport au personnage (excusez du peu !), les illustrations sont totalement raccord avec le thème (enfantines, douces et drôles), les tuiles de course sont agréables à l'oeil et sont imprimées recto/verso ce qui permet de varier les circuits...

Car il s'agit bien d'un jeu de course (heureusement vu le thème) ! Mais attention, un jeu de course avec du pari dedans, un peu plus à la manière d'un "Lemming Mafia" qu'un "Camel Up". Comprenez que vous allez agir sur les coureurs en prenant les paris au départ plutôt que de laisser dérouler et parier au fur et à mesure en tentant de parier tôt mais bien...

Au départ donc, vous avez deux coureurs (un imposé, l'autre choisi) qu'il va falloir pousser tout au long de l'épreuve pour espérer remporter des points. Seules les places sur le podium rapportent plus ou moins de points; sachant qu'il y'a cinq compétiteurs au total. Pour les déplacer, le système est à la fois simple et redoutable : chaque joueur posant une ou plusieurs cartes "animal" (d'un même animal) à son tour. L'action est résolue dès que 4 cartes identiques ou 8 cartes au total sont posées, chaque animal possédant un mode de déplacement propre : La Tortue avance toujours mais peu (ou alors il faut dépenser beaucoup de cartes), le Lièvre avance vite sauf s'il est en tête (rien ne sert de courir !), le Loup ne doit pas trop forcer sous peine d'aller moins vite (trop de cartes jouées), par contre il peut hurler et paralyser sur place tous les concurrents, le Renard avance très vite (pour peu qu'on arrive à trouver ses cartes, en quantité réduite), quant à l'Agneau, certainement terrorisé par le loup, a bouffé de la potion magique car il court plus vite que Flash mais doit s'arrêter sur chaque case contenant un ruisseau, épuisé par ses efforts surovins !!! On voit bien que le thème est donc également très présent dans la mécanique ce qui constitue un autre point fort du jeu !

Bien sûr s'il y'a un bel aspect stratégique dans ce jeu : jouer les cartes au bon moment pour faire avancer son personnage ou défausser celles des autres (pendant un hurlement de loup ou lors d'une phase où un adversaire à déjà fait le plein de cartes) voire les ralentir (dans le cas du loup par exemple); il est bien évident qu'on reste en présence d'un jeu extrêmement simple où la pioche joue énormément dans le déroulé du jeu.

Autre point de discorde : avant de faire ma première partie, on m'avait mis en garde contre l'aspect supposé déséquilibré des personnages... Personnellement je n'ai pas trouvé à redire concernant l'équité entre les styles de course. D'ailleurs nos premières parties se sont soldées par des podiums très différents ! Je pense par contre que si plusieurs joueurs choisissent de jeter leur dévolu sur les mêmes concurrents, il est évidemment plus simple de les faire avancer plus vite... Après tout, que voulez-vous ? C'est la loi du marché !...

La partie se déroule en plusieurs manches rapides, avec, à chaque fois, un nouveau circuit; Le tout donne un ensemble assez plaisant à pratiquer, accessible au plus grand nombre et pourtant pas dénué de tactique. Sincèrement, pour le prix on a quand même un mini-jeu réussi, une histoire et un objet déco... Moi je dis banco !

Commentaires

Default