Blue Moon City
Ce jeu est sorti le 5 févr. 2006, et a été ajouté en base le 5 févr. 2006 par Monsieur Phal

édition 2006
Par Reiner Knizia
Illustré par Franz Vohwinkel
Édité par Kosmos et Fantasy Flight Games
Distribué par Kosmos

Standalone 2 extensions 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Complètement convaincus

Nb de parties jouées: Entre 10 et 20, dans toutes les configurations (2, 3 et 4)

Le matériel est superbe: les illustrations du plateau et des cartes sont dignes d'une belle BD.
On trouve dans la boîte:
* Un plateau de jeu modulable (21 tuiles bâtiment en carton épais), ce qui permet de renouveler le jeu à chaque partie;
* Des cartes au graphisme magnifique; chaque famille de cartes a été illustrée par un dessinateur différent;
* 3 Dragons en plastique, de bonne facture;
* Des pions en bois assez classiques, sauf les pions persos qui sont plus originaux;
* Différents jetons en carton qui représentent des cristaux et des écailles de dragons;
* 1 obélisque en carton où les joueurs iront faire leurs offrandes.
Une fois le tout installé, c'est un pur plaisir à regarder et à manipuler.

Blue Moon City est un jeu de placement et de majorité aux règles simples et claires. Néanmoins, la première partie sert souvent de familiarisation avec les cartes.

On aime:
* Les cartes qui offrent plusieurs possibilités de jeu:
- soit en utilisant leur couleur + chiffre;
- soit en utilisant leur action spécifique;
- soit en utilisant le déplacement des dragons;
* Trouver des combinaisons de ses cartes pour se placer au mieux sur un bâtiment;
* La diversité des cartes qui fait que l'on peut toujours faire quelque chose;
* Les choix permanents (Va t-on essayer de profiter des constructions des autres? Termine t-on un bâtiment complètement pour ne pas avoir à partager au risque d'utiliser des cartes supplémentaires? Peut-on attendre un tour de plus pour aller à l'obélisque faire une offrande quitte à payer plus cher plus tard?...);
* Pourrir un adversaire en finissant un bâtiment avant lui;
* Se ruer sur un bâtiment presque terminé pour avoir sa part de récompenses;
* L'incertitude de la victoire et les retournements de situation (les scores sont généralement très serrés);
* Le système d'offrandes en escaliers;
* Gagner sur un fil.

On n' aime pas:
* Ne pas avoir de chance au tirage des cartes (mais c'est tellement rare...)
* Perdre sur un fil.

On a mis 5/5 à Blue Moon City parce que pour nous c'est du pur bonheur d'y jouer. On a vraiment accroché dès le début et on y rejoue toujours avec le même plaisir. Toutes les personnes à qui on l'a fait découvrir on été très enthousiastes aussi et l'on a passé de bonnes soirées à construire la Ville de la Lune Bleue de l'alien Knizia.

...Et puis en plus, y'avait juste un 5/5 et on voulait défendre ce jeu que l'on trouve très bon, tout simplement!

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default