Comment peut-on persister à éditer ce genre de chose?

J'imagine qu'à une certaine époque, on pensait que le destin avait une place importante dans la vie, que quoiqu'on fasse, le hasard et la nécessité faisait qu'on avait peu de contrôle sur les événements. Et en un sens, ce n'est pas faux.

Le jeu de l'oie est l'équivalent ludique du déterminisme cher à Emile Zola: finalement, peu importe la réflexion ou l'imaginaire qu'on peut importer dans un tel jeu, tout est déterminé par les dés.

Quand une de ses petites copines l'a offert à ma fille, j'ai hésité à le jeter directement au feu...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default