Comment intégrer le jeu dans le rang des beaux-arts...

10,0

Füsten, je vous conseille de pas commencer... c'est le premier jeu que j'ai essayé de l'école allemande, et voilà, aujourd'hui je passe mon temps à jouer (mais bon, pas qu'à ça quand même).

Le thème est fort, les mécanismes nombreux mais pas indigestes (on y joue souvent en famille), l'interaction bel et bien présente, sans bien sur que ce soit un jeu de combats... et il y a ces choix, tous ces choix qu'il faut faire pour décorer son joli domaine... sept tours c'est tellement court ! mais du coup le jeu termine à son point culminant, laissant derrière lui un agréable souvenir. Et un petit quelque chose en plus, assez indéfinissable mais hautement addictif !

Vous aurez été prévenus ;o)

Commentaires

Default