Ce jeu est sorti le 28 févr. 2004, et a été ajouté en base le 5 janv. 2004 par 20.100

édition 2004
Illustré par Andrea Boeckhoff
Édité par Amigo SPIEL + FREIZEIT GMBH
Distribué par Gigamic

Standalone 1 extension
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Comment ça, j’ai une tête de pioche ?

Type de jeu : De délateur
Nombre de parties jouées : 5

Avis compendieux : Je n’ai jamais pu trop accrocher à ce jeu, où le ratio entre le nombre de chercheurs d’or honnêtes et celui de saboteur, leur position autour de la table semble tout déterminer : parfois, en tant que saboteur, on voit une mine se creuser à la vitesse de la lumière sans avoir eu le temps de jouer : alors, que faire ? Un éboulis ? Encore faut-il pouvoir. Un cul-de-sac ? On est sûr de ne plus jouer du reste de la partie ou presque (tout comme si on joue un éboulis). Bref. Parfois, en tant qu’honnête mineur, avec des saboteurs bien positionnés et bien achalandés en cartes idoines, on ressent le même sentiment d’impuissance. Et puis à chaque fois qu’on pose ceci ou cela, les rumeurs se mettent à aller bon train, « et ne serais-tu pas un saboteur, toi, par le plus grand des hasards ? – Moi ? Grands dieux non, et pourquoi cela ? – Parce que tu as bien la tête à ça, tiens ». Voilà, un jeu de délation à la tête du client, un peu, si, quand même, et d’ailleurs je n’aime pas trop le mafieux à cause de ça (équivalent des loups-garoux), ce ne doit pas être mon type de jeux, quoi, bon, que voulez-vous, on ne se refait pas, hein ?

Clarté des règles (5) : Je n’y ai oncques porté mes yeux dessus, mais vu leur longueur, elles ne peuvent être que claires, ou alors c’est qu’il y a vraiment du sabotage.

Qualité du matériel (3) : Moui, bof, bon, des cartes qui valent ce qu’elles valent, pas grand chose à tripoter ou à se mettre sous les dents ; dommage pour un jeu d’apéritif.

Reflet du thème (3) : Alors non, je n’ai jamais été un nain mineur ou saboteur, mais je ne m’y retrouve pas : et d’abord, elle est où, Blanche-Neige ? Hmm ? Et c’est quoi, ces culs-de-sac qui apparaissent là où on ne leur a rien demandé ? Et tout ce petit monde qui se sabote les pioches et les lampes ? Ah oui, c’est justement le thème, ça, le sabotage. Ouh, que c’est petit, vil et pernicieux, de saboter, dans l’ombre, en chafouin, c’est pas un bien bel exemple pour la jneunesse, ça, ouh, ça non.

Avis comportant ratiocinations et autres superfétations : Non, vraiment, je n’accroche pas, n’insistez pas. J’y reviendrais peut-être si je trouve quelque chose à dire (oh, je n’ai pas dit quelque chose d’intéressant, parce que là, évidemment, c’est certain que je n’y reviendrai jamais).

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default