Ce jeu est sorti le 1 avr. 2005, et a été ajouté en base le 1 avr. 2005 par Monsieur Phal

édition 2005
Par Reiner Knizia
Illustré par Thierry Doizon et Dan Harding
Édité par Ubik
Distribué par Millennium

Standalone 5 éditions

Colosse sale ? Non: Colosse su... euh non, je n'ai rien dit ^^;

Colossus Arena est la version française de Colossal Arena. Mouais, admettons. Je ne vois pas trop l'utilité d'avoir traduit le titre en latin, mais c'est en effet toujours mieux que "Arène colossale", donc passons.

Comme le jeu est exactement le même que dans sa version d'origine, je vais me contenter d'y reprendre mon avis initial, que voici donc :

Huit créatures dans une arène, des milliers dans les gradins... dont vous. Et vous, tout ce que vous trouvez à faire, c'est de faire des paris sur les trois qui seront encore debout à la fin de l'affrontement...

Le jeu est simple, et s'explique en 5 minutes: chacun votre tour, vous pouvez parier sur une créature, puis vous jouez une carte, augmentant la force d'un protagoniste, ou diminuant celle d'un autre... Quand toutes les créatures se sont vu attribuer une force, la plus faible est éliminée, et on recommence à zéro avec les autres, jusqu'aux trois dernières.
On ajoute des pouvoirs particuliers simples, des spectateurs (cartes joker), des arbitres (événement), et c'est tout.

C'est tout, mais ça tourne bien. Très bien même. D'abord on a envie de donner une force élevée à ses protégés... mais on se rend vite compte qu'il est préférable de se contenter de veiller à ce qu'il y ait tout simplement une créature plus faible qu'eux (ma gorgone a un 3 ? pas grave si je mets au dernier moment un deux au troll pour un retournement de situation imprévu). L'important n'est pas d'être le plus fort: c'est de ne pas être le plus faible.

En fait, Colossal Arena est une réédition de Titan: the Arena (lui-même remake "fantasy" de "Grand Derby"). Les règles ont été revues, mais elles génèrent quelques problèmes mineurs... Bien que jouable à partir de 3 ce jeu prend tout son sel à 5 (le nombre maximum de joueurs). Or à ce niveau, une partie se termine souvent avant la fin, lorsqu'il n'y a plus de cartes dans la pioche (frustrant). Il est donc préférable de mixer les règles des deux versions, et de garder les fins de partie de Titan.

Voilà donc. Mais j'ajouterai encore trois points :
- Je parle des fins de partie de Titan, mais quelle différence présentent-elles ? Une fois la pioche épuisée, les joueurs continuent à jouer avec les cartes qu'ils ont en main. Assez souvent, ces cartes supplémentaires jouées suffiront à terminer les combats.
- J'indique préférer ce jeu à 5 joueurs plutôt qu'à 3. C'est parce que j'apprécie l'ambiance et le chaos que l'on y trouve. Si vous aimez avoir plus de contrôle dans vos parties, vous préférerez certainement le jeu dans une configuration plus réduite.
- Je mentionne "Grand Derby", mais on pourra également noter qu'après les courses hippiques et la fantasy, Reiner Knizia a encore refait un autre remake de ce jeu en mode science-fiction avec Galaxy: the Dark Ages.

Maintenant qu'en est-il de la version française ? Les graphismes des créatures ont été repris tels quels, mais les fonds des cartes ont été refaits. En regardant une carte isolée ces fonds sont plus fins, plus jolis, mais en position dans le tableau de jeu, les couleurs sont trop vives et les différentes créatures se démarquent moins nettement. L'ensemble est moins immédiatement lisible.

En conclusion, Colossus Arena, bien que me démangeant un tout petit peu par son nouveau titre et le nouvel aspect des cartes, reste toujours un excellent jeu, bien tendu et très abordable. Une valeur sûre.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default