Catane
Ce jeu est sorti le 3 mars 2010, et a été ajouté en base le 22 janv. 2010 par Monsieur Phal

édition 2010
Par Klaus Teuber
Illustré par Michael Menzel
Édité par Filosofia
Distribué par Asmodée

Standalone 5 extensions 8 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Colons aux petits pieds

Je voulais essayer ce jeu depuis des lustres, ayant en tête les avis plutôt positifs glanés ici et là chez des joueurs, dont certains passionnés, qui me vantaient sans relâche les vertus inouïes de ce jeu fabuleux.

Bon bon bon. Voyons voir... on n'a pas dû jouer au même jeu.

Le premier constat, est que le jeu est doté de mécanismes d'une simplicité enfantine qui raviront à la fois le néophyte et le joueur expérimenté qui en a parfois marre de se taper des règles de 25 pages et dans lesquelles, l'exception fait toujours loi plutôt qu'une bonne grosse règle absolue et immuable.

Donc, pour initier votre petit cousin ou votre grand tante à des jeux autres, pas de problèmes, Catane répond présent.

Une durée de jeu raisonnable, des règles simples, un matériel plutôt de bon aloi, agréable à l’œil, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes à coloniser s'il n'y avait un "mais".

Ce "mais", c'est le hasard.

Je ne fais habituellement pas la fine bouche sur le jet de dés foireux, sauf s'il constitue la seule base stratégique ou tactique pour un jeu. Mais là, il faut être honnête, un manque de chance dès le début du jeu peut plomber une partie et handicaper lourdement votre progression.

En effet, la gestion de vos colonies est soumise aux ressources que l'on gagne, que l'on échange et que l'on recycle en routes ou en constructions. Et les ressources sont acquises... par jet de dés. Ainsi, si vous n'êtes pas en veine, vous pouvez ronger votre frein pendant plusieurs tours tandis que les autres joueurs progressent, échangent et bâtissent et que vous, vous stagnez lamentablement.

Alors, bien sûr, on m'objectera que chacun des joueurs est soumis au hasard de la même manière et peut donc être handicapé au même titre que chacun.

Certes. Néanmoins, voir les autres joueurs jouer et rester dans son coin en attendant d'avoir un tirage favorable, ne pas participer aux interactions de la partie parce qu'on ne possède rien ou peu, c'est rageant et rattraper un mauvais début de partie lié à un manque initial de ressources, c'est loin d'être simple.

Si certains jeux compensent par des mécanismes habiles cette perturbation aléatoire d'une tactique ou d'une stratégie, les règles de Catane, au contraire, ne permettent en rien de compenser la malchance du moment. Du coup, on peut être amené à subir le jeu plutôt que d'en profiter.

En soi, rien de grave, sauf si vous jouez avec des gens hargneux qu'un rien contrarie ou avec des insolents pour qui le jeter de dés est toujours synonyme de réussite, tant Catane est un jeu simple, vite joué, vite pratiqué et vite oublié (?), un de ces jeux inoffensifs pour lequel je ne comprends ni l'engouement, ni la profusion d'extensions.

Un mauvais jeu? Non. Mais pas un grand jeu selon moi. Un jeu qui a la saveur de productions aussi légères que Long Cours, par exemple.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default