Ce jeu est sorti le 18 sept. 2008, et a été ajouté en base le 18 sept. 2008 par Guyomar

édition 2008
Par Bob Kalinowski
Édité par GMT GAMES

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Clash of mecanics

Clash of monarchs simule la guerre de 7 ans au niveau stratégique en vous proposant de prendre le contrôle d'une des nations belligérantes : Angleterre-Hanovre, Prusse, Russie-france, Autriche. Le système card driven semble parfait pour simuler ce conflit considéré pour beaucoup comme la véritable 1ère guerre mondiale. Mais on est vite refroidi par la complexité quelque peu inutile des règles et la multiplicité des mécanismes. Alors c'est vrai que le "fortune of war" peut déstabiliser votre stratégie, que les pions tactiques donnent une profondeur aux batailles, que la gestion des finances semble intéressante, que l'échelle pour simuler la guerre en Amérique du nord est bien vue, que bien gérer ses "actions ravitaillement" est primordiale, que la simulation des raids de cavalerie est une bonne idée...mais trop c'est trop! On ne sait plus si on fait la guerre ou si on est sur un logiciel de gestion! Sans parler des gestions des armées ( mouvement différent si artillerie ou plus de 16 de force, leader pouvant diriger plus de 12 de force ou non) de la carte pas très fun, et des cartes nations qui vous permettent normalement de gérer vos renforts mais qui assomment une fois pour toute le joueur, même passionné...
C'est certain que c'est très réaliste et que bouger votre armée de 50 000 hommes va être un vrai tour de force, que vous allez faire la course aux profits pour payer votre guerre très coûteuse (une réalité pour les nations de l'époque qui ont fini ruinées..notamment la France), qu'on revit avec plaisir les combats féroces de cette époque, qu'on est respectueux du talent tactique de Frédérick le grand...mais on aurait pu simuler tout cela en jouant plus sur le carte driven qui est ici sous-utilisé (les finances, les renforts, la guerre aux Amériques, les raids de cavalerie, la diplomatie...auraient très bien pu être facilement simulés par des cartes et des points plutôt qu'avec des mécanismes lourds et opaques).
Les auteurs ont oublié que le card driven system a permis de simuler les guerres en limitant les mécanismes et les règles et en mettant aux placard les "monsters game" . Vraiment dommage car ce thème en card driven semblait prometteur et méritait certainement un autre développement...

Commentaires

Default