60,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Civili-actions

Tant attendu... Tant espéré... Et le voilà ! (enfin!)

Quelle belle réussite que ce "Civilization" là !
On y retrouve toute la saveur qui a bercé nos nuits sans fins pestant devant son écran et tentant à maintes reprises la bonne stratégie contre des adversaires rudes aux stratégies différentes mais tout autant percutantes...

En ouvrant la boîte, j'ai d'abord été surpris par le si peu nombre de figurines (6 armées, 2 colons) ! [Et pourtant, leur utilisation est primordiale et ce nombre qui peut paraître dérisoire ajoute une tension indispensable !]

Mais quelle profusion de pions et de tuiles en tout genre.

Lors de la première partie, il faut apprivoiser certaines règles qui deviennent tellement évidentes par la suite que l'on se demande pourquoi il nous a fallu y replonger ! (d'ailleurs, il est proposé, pour une première partie, de faire une version d'approche (que je n'ai pas faite) mais qui m'aurait sans doute été utile ! A conseiller donc !)

Le jeu est subtile, riche, et même si les actions sont peu nombreuses lors de la phase de gestion de cité(s) [4 en tout], on ne sait que faire...Et c'est là que l'on verra apparaître les stratégies, tactiques et gestions différentes de nos civilisations. Car chacune d'entre-elles apporte son lot d'avantages et il ne faut surtout pas les oublier...

Car se lancer et croître dans tous les domaines c'est la défaite assurée... Ainsi entre l'économie, la technologie, la culture ou le militaire, il faudra trancher à un moment ou un autre sous peine de voir un adversaire nous surpasser sans crier gare...

Autre piment du jeu, il est fortement interactif : chaque technologie que choisiront les adversaires soulignera un peu sa voie, chaque bâtiment qu'il construira assoiera sa prédominance dans une spécificité, ses développements militaires nous donneront des indices quant à ses tendances belliqueuses... Bref un vrai casse-tête duquel il faudra s'échapper à force de ruses, de malignité et surtout...être sans pitié...

Car, "Civilisation" reste comme son grand frère numérique un jeu méchant où, la terre, les ressources (en très petite quantité) et l'or se disputent aprement...

Ne pas mettre entre des mains sensibles (être pacifique n'est pas de notre culture (sic)!)

La première partie sera longue, les suivantes iront beaucoup plus vites. Il faudra toutefois y consacrer quelques paires d'heures pour arriver au bout...

Une vraie réussite que je conseille à tous ceux qui aiment les jeux de gestion qui allient l'interactivité, la méchanceté, la prise de tête et les fins de partie mélangées entre pleurs et cris de joie !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default