Ce jeu est sorti le 10 juin 2011, et a été ajouté en base le 23 mars 2011 par Mistersims

édition 2011
Par Philippe Keyaerts
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Chronos fera son œuvre !

Olympos est un jeu de civilisation qui s'ajoute à la longue liste des jeux de ce type.
Ystari prouve une fois de plus qu'il maîtrise parfaitement sa copie.
Belle présentation, thème attrayant et paramétrage parfait du rapport complexité/ durée/ accessibilité.
Inévitablement cette nouveauté du moment ne pouvait faire que rapidement des adeptes .
Pour autant Olympos est loin d'atteindre à mon sens les sommets ludiques de l'Olympe...

Le matériel est dans la bonne moyenne mais déçoit avec son médiocre feuillet en carton léger pour les tuiles technologies/merveilles.
On aurait également souhaité un peu plus de lisibilité pour les jetons qui ont tendance à se confondre une fois étalés sur le plateau. Ce manque de visibilité se retrouve sur le plateau annexe de développement. Le graphisme des cartes destin est également peu flatteur...

Les mécanismes sont bien huilés mais restent peu novateurs (gestion du temps et des tours de jeu).
Le renouvellement des parties est astucieusement assuré avec le positionnement aléatoires des tuiles en début de partie.
Le jeu demande une certaine connaissance des pouvoirs que procurent les tuiles pour optimiser sa stratégie. Certaines donnent un avantage incontestable qui peut se révéler déterminant. La possession de merveilles semble indispensable à la victoire. Le nombre de points de victoire qu'elles procurent est conséquent et la recherche des points étoiles nécessaires à leur construction est un point essentiel du jeu qui donne lieu à des combats acharnés pour la possession de certains territoires. Il suffit de peu pour se faire doubler et la victoire est souvent une question de timing.
Toute la richesse du jeu est à chercher dans cette course d'achat de tuiles et dans les combinaisons que l'on peut espérer faire pour les exploiter à leur maximum.

Olympos séduit donc rapidement dés la première partie par la durée raisonnable de ses parties et son accessibilité rassurante associée à une bonne profondeur. Pourtant je lui reprocherais un certain manque de personnalité. Le jeu est indéniablement attrayant mais semble être un assemblage classique de mécanismes déjà appliqués dans d'autres créations plus inspirées.
On peut alors se poser la question légitime sur sa durée de vie. A terme Olympos risque de décevoir bon nombre d’aficionados de la première heure...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default