Chaos sur le vieux monde

Le gros point fort de Warhammer reste son énorme background. 25-30ans de parutions chez gamework shop ont permis d'étoffer un univers qui fourmille de détails, de races, de personnages de légendes, de faits historiques etc. A tel point qu'il devient impossible d'avoir une vision exhaustive du Monde.
Dans ces conditions, les ressorts scénaristiques ne manquent pas et l'imagination peut nous entraîner très loin. Tantôt en ville pour un scénario d'enquête tant en forêt sur les traces d'un monstre hideux, tantôt sur un champ de bataille à défendre l'Empire.

Un autre point fort du jeu réside dans son système de carrières que je trouve admirable bien que rigide (dur dur de changer de plan de carrière).

En ce qui concerne le système de simulation, on a affaire à des pourcentages, du coup, même si on est bon quelque part on peut quand même se louper grave.
L'avantage c'est qu'on sait très vite si on réussi ou échoue une action ce qui allège beaucoup la narration.
De plus, pour les combats les développeurs ont pensé à intégrer des règles de base ou avancées pour renforcer l'aspect simulation du jeux. Du coup, chacun ça façon de faire.

Pour moi Warhammer reste le jeux de rôle de mes jeunes années et malgré quelques allés et retours, j'y suis toujours revenu. Et encore maintenant, je prend toujours plaisir à feuilleter le livre de base où les suppléments que je trouve magnifique et bourrés de contenu.

Commentaires

Default