Um Ru(h)m und Ehre
Par Stefan Feld
Illustré par Claus Stephan
Édité par Alea
2 à 5
Joueurs
8 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
30,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Chance et stratégie sont dans un bateau...

8,0

UM RU(H)M UND EHRE est un jeu édité en 2006 dont l’auteur est Stefan FELD, qui s’est fait un nom récemment après les sorties remarquées des CHATEAUX DE BOURGOGNE, STRASBOURG ou encore TRAJAN.
Il est édité par ALEA qui a pour spécialité les jeux plutôt costauds.

Le jeu se déroule en 5 tours lors desquels, chaque joueur à tour de rôle dispose de sa troupe de pirates qu’il va envoyer dans les ruelles de la ville pour effectuer des actions et in fine ramasser des tuiles PV.

A son tour de jeu le joueur actif remplit une ruelle avec ses pirates (1 à 3) et déplace le capitaine (pion rouge) et effectue l’action de la case d’arrivée. Le joueur peut rejouer en payant 1 pièce.

Chaque action se révèle plus intéressante à différents moments du jeu : Au début ou en fin de tour, au début ou en fin de partie, en fonction des tuiles acquises, des tuiles ou pièces acquises par les adversaires (tonneaux). Certaines actions se jouent aux dés (trésor, tripots), ce qui renforce l’ambiance et diminue la stratégie. Il y a toujours la possibilité d’acquérir des tonneaux de rhum qui permettent chacun 1 relance de dé.

A la fin de chaque tour, une rixe a lieu entre les pirates que les joueurs auront embarqués à la fin de leurs tours respectifs. Tout se joue par une succession de duels aux dés et l’avantage est donné au dernier arrivé qui remporte le duel en cas d’égalité. Le vainqueur de la rixe prend la tuile PV « couchette » de valeur la plus élevée etc.

UM RU(H)M UND EHRE se révèle distrayant. C’est un mélange de stratégie et de chance dans un jeu plutôt fluide et rapide. L’ambiance est bien rendue et on perçoit la parenté de certaines de ses mécaniques avec certaines des CHATEAUX DE BOURGOGNE.

Petit bémol : on ramasse beaucoup trop de tuiles, ce qui devient répétitif, et le fait de cacher ses gains rend la partie moins intéressante.

Les allergiques aux lancers de dés qui ruinent la stratégie peuvent passer leur chemin.

Commentaires

Default