C'est où, dites ?

sur Narabi
7,5
Dans sa boite sobre et zen, presque noire et blanche, Narabi n'est pas très glamour. Il rappelle de par son thème (bidon) Hoanami sortit il y a peu, tous deux tournant autour de The Game et du jardin japonais. Là encore il faudra remettre vos cartes 0 à 8), il y en a peu, dans l'ordre.
Vous étalez vos cartes devant vous et c 'est parti.
Comment déplacer ce tas de cailloux ? Au début de chaque partie, vous glissez vos cartes dans un étui transparent et ajoutez au dos un pouvoir. C'est grâce à lui que vous allez pouvoir faire votre popote et ordonner tout ce beau monde. On vous dira de bouger une carte chez votre voisin, d'échanger une valeur entre 2 et 6.... La rejouabilité se fait puisque les pouvoirs sont retirés après la partie. Parfois ça va coller impec, vos valeurs sont pas mal alignées au départ, parfois ce sera plus dur, quand le 7 hérite du pouvoir « déplacer une carte supérieure à votre valeur »...soit le 8. Il faut donc quand vous faites les déplacements, bien regarder quel pouvoir vous laissez à votre collègue. Le jeu étant coopératif, il faut anticiper sur ce qu'il pourra faire.
La règle veut qu'on parle un minimum sans donner trop d'indications, on peut aussi rester muet. Le nombre de coups minimum est votre barème de victoire.
Narabi n'est pas vraiment le jeu sur lequel on va flasher en le voyant sur le rayonnage, mais son prix et son intérêt ludique en font un bon produit.

Commentaires

Default