Ce jeu est sorti le 13 déc. 2007, et a été ajouté en base le 1 sept. 2007 par Monsieur Phal

édition 2007
Par Stefan Feld
Illustré par Harald Lieske et Michael Menzel
Édité par Alea et Filosofia
Distribué par Ravensburger et Asmodée

Standalone 1 extension
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Celui qui ne prévoit pas les choses lointaines, s'expose à des malheurs prochains...

Après la claque Notre-Dame, il me tardait d'essayer la nouvelle création de Stefan Feld, qui me semblait boxer dans la même catégorie. Et bien pour être franc, je ne suis pas déçu. L'année du Dragon est un jeu de gestion de pénuries très réussi, avec ce côté "tant d'actions à faire mais une seule de permise" et cette variété de choix qui font l'apanage des jeux que j'aime. Car comme à Notre-Dame, il faut se battre au moins autant contre les adversaires que contre le jeu lui-même, qui déverse à chaque fin de tour son lot de calamités en tous genres. La mécanique est servie par quelques belles idées, parmi lesquelles le double décompte dont l'un pour déterminer l'ordre du tour (essentiel dans ce jeu), l'enchaînement variable (mais déterminé à l'avance) des évènements qui insuffle un rythme différent à chaque partie, le dilemme du choix entre des personnages plus rapides ou d'autres plus efficaces...

L'interaction est très présente, les (nombreux) sacrifices déchirants, et les voies de développement variées et équilibrées. La durée de partie est quant à elle idéale (1h). Cerise sur le gâteau, malgré ce que j'ai pu lire ça et là, je trouve le thème plutôt crédible et bien retranscrit. Seul léger bémol, un retard à l'embrayage se révèle vite irrattrapable; du coup il n'est pas rare de savoir dès le premier tiers de la partie quels joueurs vont pouvoir jouer la victoire. Mais vu qu'une partie se plie en une heure, il suffit d'en refaire une derrière pour réparer cette injustice !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default