Ce jeu est sorti le 13 sept. 2018, et a été ajouté en base le 27 févr. 2018 par Matagot

édition 2018
Par Kevin Riley
Illustré par Gong Studios
Édité par Matagot
Distribué par Surfin' Meeple

Standalone 1 extension
50,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Ce qui reste du deck building coopératif après un régime de sèche

Aeon's End propose une déclinaison coopérative du deck building de facture classique (on retrouve la base d'un Dominion, les points de victoire en moins) mais se distingue grâce à quatre qualités remarquables :
- l'objectif commun se traduit par un ennemi à abattre (la Némésis) dont le fonctionnement rappelle celui des Anciens dans Eldritch Horror : un deck étagé (qui sert à temporiser le jeu et surtout organisé par tiers de violence croissante) et personnalisé (constitué de cartes génériques et de cartes propres à la Nénémis combattue, qui donne la thématique de la partie et en conjonction avec ses capacités spéciales suppose une stratégie adaptée).
- la tension d'un ordre du tour aléatoire (sur une boucle de six tours consécutifs les joueurs jouent 4 fois et la Némésis 2 mais l'ordre n'est révélé qu'au fur et à mesure), sachant que certaines capacités de la Némésis entrent en jeu de manière retardée (et peuvent être contrées dans l'intervalle... si un joueur en capacité de le faire rejoue !) ou perdurent dans le temps tant qu'elles ne sont pas détruites (sous la forme de sbires) et que les sorts des joueurs s'activent normalement au début de leur prochain tour de jeu.
- l'absence de mélange de la défausse ; quand la pioche d'un joueur est épuisée sa défausse est simplement retournée pour constituer sa nouvelle pioche. En conjugaison avec des règles précises sur l'ordre de la défausse cette solution invite évidemment les joueurs à organiser au mieux l'ordre des cartes au sein du deck pour en accroître l'efficacité. Plus largement Aeon's End est un deck building épuré (l'offre est réduite à 9 cartes différentes) et dont la difficulté demande une gestion efficace (et réelle) du deck - l'ordre des cartes donc et aussi le retrait des cartes devenues inutiles.
- enfin la conjonction des trois points précédents apporte une dernière qualité, essentielle à mes yeux dans les jeux coopératif : l'aspect puzzle. En effet l'aléa existe mais il n'est pas si important que ça ; avec une offre standard (deux sont proposées par les règles), une fois la méthode trouvée pour vaincre une Némésis la victoire sera souvent au rendez-vous. Signe qu'il sera temps de passer à l'offre aléatoire, avec le défi incident de dégager une martingale parmi les cartes proposées !
Aeon's End est un excellent jeu, sans folie mais tendu, finement réglé et qui va à l'essentiel. Je remarque qu'il est sensiblement plus intéressant que la moyenne en solo et que la difficulté augmente mécaniquement avec le nombre de joueurs puisque chacun aura un deck moins efficace, jouera moins souvent et que le nombre de cartes dans l'offre reste la même (à 4 il faut vraiment une anticipation de tous les instants et un peu de réussite). Je recommande vivement à 2 ou 3 joueurs.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default