« Ce qui est grand est toujours beau », Napoléon…

8,0

Grand jeu de simulation (simplet diront certains, mais pour moi ça me suffit...), de dissimulation, de stimulation de l’esprit et d’émulation du cœur et réciproquement proportionnel. Beau jeu donc, qui permet de revivre certaines campagnes de la Grande Armée. En bref, un grand et beau jeu, avec forteresses et fort stress, en hommage à un petit bonhomme : Nabotléon...

Toutefois je garde au fond de ma pensée que les batailles napoléonniennes ont été la porte ouverte aux Guerres Totales du XXème siècle, à la bérésina vers l'atrocité humaine.

Commentaires

Default