Ce jeu est sorti le 13 déc. 2011, et a été ajouté en base le 28 nov. 2011 par Monsieur Phal

édition 2011
Par Raymond Edwards, Suzanne Goldberg et Gary Grady
Illustré par Arnaud Demaegd et Neriac
Édité par Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone 6 extensions 4 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Ce n'est pas un jeu : c'est une expérience !

Je ne connaissais pas l'édition originale, ou du moins j'avais pu baver devant en consultant les encarts pubs des catalogues Descartes ou les anciens Casus Belli : ce jeu me faisait de l'œil, mais quand on est un gosse, on n'a pas forcément le budget de s'acheter tout ce que l'on veut. Le temps et le budget m'a rattrapé aujourd'hui et grâce au monde du travail (si peu passionnant et si peu ludique soit-il) on peut se gaver de plein de bonnes choses, et SHDC en fait partie.

Ce jeu en est-il vraiment un ? Je le classerai plutôt dans la catégorie "Expérience" au même titre que toutes les choses plus ou moins louables de la vie (sexe, drogue et le rock n'roll aussi...). Sur une mécanique simple le jeu propose une immersion totale dans des histoires toutes plus passionnantes les unes que les autres. L'ensemble est tout de même très difficile et je trouve le système de point très peu intéressant au final car on peut très vite passer à côté de l'intérêt du jeu, à savoir démêler un "indépétrable" sac de nœud ! J'aime prendre mon temps, explorer chaque piste intéressante et applaudir l'inénarrable exploit des auteurs des différents scénarios car ces auteurs là peuvent réellement être considérés en tant que tels tant la tâche est ardue. En effet, on ne peut pas créer ses propres scénarios à SHDC ou alors il faut être sacrément doué et avoir énormément de temps.

Certes la rejouabilité n'entre pas en compte dans ce genre de jeu car une fois l'enquête résolue, à moins d'avoir une mémoire d'huitre, on ne peut tout simplement pas la rejouer. Mais qu'importe, le jeu dispose de nombreuses enquêtes supplémentaires à très bas prix (5€ !!!!) et ça on applaudit.

Seul regret : le matériel de jeu aurait pu être un poil plus immersif. Par exemple, le plan de Londres aurait été plus réaliste sur un vieux papier et non le papier glacé choisit, une petite figurine de Sherlock Holmes, une vraie Loupe de détective en bois (pour lire l'annuaire), et surtout des petites enveloppes avec les documents de chaque enquête à l'intérieur (bouts de papiers, morceaux de calepins, tickets...etc). Tous ces petits détails auraient pû renforcer plus encore la qualité d'un jeu qui n'a pas forcément besoin d'en faire plus. Un pur chef d'œuvre !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default