Sabordel !

sur Sabordage
6,5
Des jeux sur les pirates, ça ne manque pas dans l'univers boardoludique ! Cette fois, oubliez la navigation en eaux troubles, la quête de trésors cachés, l'appel du large, de la liberté et de l'aventure ! Cette dernière s'arrêtera au port puisque les différents équipages ont décidé de s'exploser à coups de canons sans même avoir encore pris la mer ! Sans même avoir fini de construire leurs bateaux d'ailleurs puisque ces derniers sont agrandis (et, malheureusement, raccourcis) tout au long de la partie !

Le but du jeu est d'obtenir le plus grand navire à la fin , le tout basé sur une mécanique simple et redoutable : des tuiles pour agrandir le pont de son bateau - chacune possédant une faculté spéciale (tirer sur les bateaux d'à côté pour détruire les tuiles des voisins, tirer en cloche, renvoyer un éventuel boulet à l'envoyeur, voler des tuiles ...) - sont jouées en même temps par l'ensemble des marins d'eau douce. Ensuite, on résout les tirs de canons (car les mèches sont allumées lors des tours précédents). Enfin, on fait tourner les mains -draft- (on sait donc ce que l’adversaire possède).
Autant vous dire qu'en terme de "guessing" c'est une véritable torture mentale puisque l'on doit faire attention à ses voisins mais également aux navires plus éloignés; certaines tuiles permettant notamment de protéger une embarcation et de faire passer un boulet de canon au bateau suivant. Finalement, tous ces impondérables rendent la plupart des mouvements tactiques tout simplement chaotiques et décevront les hardcore gamers de la stratégie de haute volée...

Tous les trois tours on peut se faire une réserve de tuiles supplémentaires pour agrandir son bateau à la toute fin (à condition d'avoir posé des tuiles "cale") ou en piquer aux voisins (avec les tuiles "abordage").

Sabordage se veut assez tactique dans son fonctionnement (draft - quintuple guessing) mais son thème, son déroulement chaotique, son trop plein de paramètres à prendre en compte et sa rapidité d'éxécution en font tout simplement un party-game stéroïdé (ce qui est loin de me déplaire) ! En gros comprenez que c'est un défouloir bordélique qu'il ne faut pas vraiment prendre au sérieux sous peine de ralentir un jeu qui ne mérite pas vraiment moult réflexion... (pensez au timer...)

Côté matos, c'est Iello donc c'est beau. pas toujours hyper lisible mais esthétique ...

Bref, je suis assez preneur de ce type de jeu chaotico-stratégico-bourrin ; Okay on ne maîtrise pas grand chose tellement c'est le foutoir et le jeu est parfois difficilement lisible mais je trouve que tout ça sert justement le thème alors bon... Et puis, l'ambiance est là et ne serait-ce que pour ça, ce serait dommage de passer à côté.

Commentaires

Default