Caylus
Par William Attia
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs
12 ans et +
Âge
120 min
Temps de partie
35,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Caylus excellus

7,3

Avant de commencer une partie de Caylus veillez à deux choses :

  • Epargnez-vous de le proposer à des novices en jeux de plateaux

  • Comprenez que vous devrez sacrifier quelques parties avant de comprendre toutes les subtilités du jeu.

Caylus n'est pas encore un 'gros' jeu, mais il commence à y ressembler. La première partie vous prendra bien 2h30 à 3h sans que le plaisir soit forcément immédiat. Mais 3 ou 4 parties plus tard, les parties ne durent pas plus d'1h30 et vous entrez dans la vraie dimension stratégique du jeu.

Pour ceux qui ne comprennent pas qu'on puisse accepter de sacrifier au moins 10 heures de jeu avant d'apprécier un jeu, essayez d'imaginer que ce sont 10 heures à flairer l'odeur de la tatin de votre mère que vous salivez d'avance.

Parce que Caylus fait partie de ces jeux de gestion tels "Puerto Rico" que l'on savoure sans compter une fois qu'on a appris à l'apprécier.

Ce qui fait office de points d'action dans certains jeux est ici remplacé par un nombre d'emplacements spécifiques permettant des actions aux seuls ouvriers placés dessus. Vous ne pourrez donc pas tout faire, et c'est dommage parce qu'il y a toujours plein de choses à faire.

Vous construisez en fonction des ressources, lesquelles constructions vous permettront plus d'actions, plus d'argent ou plus de prestige. Les actions que d'autres pourraient faire grâce à vos constructions leur coute autant qu'elles vous enrichissent. Vous pourrez alors acheter de nouvelles ressources, et ainsi de suite.
Vous pouvez aussi gagner des faveurs du Roi qui vous aideront considérablement.

Tout a une importance, placement, investissement, production, construction, faveurs... Et vous plongez dans les douves de Caylus dans une apnée vers une mer de corail ludique.

C'est une belle expérience de jeu, mais à partager entre joueurs confirmés et motivés. Ce qui le rend moins évident à sortir, parfois au risque de rester à la poussière. C'est le prix à payer pour les jeux plus avancés.

Révision de 2015: Agricola, Caverna, Glen More... Les jeux de chemin sont toujours plus nombreux et pas mal sont meilleurs que l'ancêtre Caylus. L'aîné est toujours bon, et il reste une référence. Mais comme Puerto Rico, il ne sort plus très souvent. Je lui préfère ses cadets.

Commentaires

Default