Castagne-land

Avec Marvel Heroes, nous entrons de plein pied dans l'antre de la subjectivité, bien que des éléments objectifs (positifs et négatifs) puissent être déterminés.

Dans l'ordre - et sur ce point je rejoins l'avis de zorglub - le matériel est globalement une source de satisfaction, notamment les jolies figurines peintes à la main, qui justifient en grande partie le prix du jeu. Concernant le matériel, c'est également le plateau qui ne me convainc qu'à moitié. L'idée topographique de New-York en arrière-fond donne une impression de délavé peu heureuse. Enfin, je m'interroge sur la quantité de cartes et de jetons. Cela dit, abondance ne nuit pas (trop).

L'ouverture de la boîte est donc positive et le jeu donne envie. Je dis cela alors que je ne suis moi-même pas du tout fan des super-héros et de leur monde fantastique. À ce sujet, si je m'exprime en terme de gestion de projet, la petite équipe de Nexus a (encore une fois) bien fait son boulot, car Marvel voulait un jeu fidèle et impressionnant. On se retrouve bel et bien dans un bon gros jeu, qui plonge les joueurs dans l'univers du Bien contre le Mal, de la défense de New York contre la pègre.
Les mécanismes sont en effet bien étudiés pour suivre cette idée.

Oui mais voilà, et l'on en arrive au gros point noir du jeu, avant d'en arriver à apprécier les mécanismes, il faut les comprendre. Or les règles ne sont vraiment pas claires, voire même parfois mal traduites. Cela n'aide pas la compréhension d'un système déjà complexe avec beaucoup d'éléments à retenir et à assimiler. De ce fait, l'appellation de "jeu familial", qu'a voulu donner Nexus, est quelque peu exagérée sans être usurpée. En effet, même complexe, le système de jeu se révèle au final assez simple à manier car il est linéaire et logique. J'ai joué à Marvel Heroes avec des joueurs très occasionnels, et ça s'est très bien passé. En revanche, je me les imagine mal, sans moi qui connaissait déjà le jeu, se plonger pendant plus de 3 heures dans les règles pour commencer une partie.

Pour entrer dans le jeu, on appréciera la modularité des parties (les différents scénarios changent sensiblement la façon de jouer) et les mécanismes bien construits sur un thème fort. Même les combats, résolus aux dés, sont équilibrés.
J'en arrive au point crucial du jeu, qui explique ma note : l'ambiance ! Dans Marvel Heroes, le joueur joue le Bien durant son tour, mais retourne sa veste pour passer du côté du Mal durant les tours adverses. Outre la bonne idée en soi qui élimine indirectement "l'attente", ce principe est énorme dans un jeu qui se place dans de la castagne concrète : Hulk colle des pains !
Avec ses meilleurs potes autour de la table, ça ne rate pas : lorsque l'on est du côté des criminels, on incite le joueur au tour à venir friter, à base de gros chambrage. Et ça marche ! Le but ultime devient l'envie de fermer le clapet à ses mariolles de potes, en allant écraser tous les ennemis mis sur son passage, plutôt que de réfléchir aux autres possibilités, parfois plus judicieuses.
Je comprends que le jeu puisse sembler répétitif voire ennuyeux. C'est le cas à 2 joueurs, configuration que je déconseille. En revanche, quand il y a de l'ambiance, peu importe que le jeu soit stratégiquement profond ou pas. La seule chose qui compte, c'est d'aller castagner in your face, mama en s'exprimant à la façon you ta'kin' to me?

En conclusion, en ce qui me concerne, Marvel Heroes + ambiance = énormitude !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default