Ce jeu est sorti le 25 oct. 2010, et a été ajouté en base le 2 févr. 2010 par 20.100

édition 2010
Par Antoine Bauza
Illustré par Miguel Coimbra
Édité par Repos production
Distribué par Asmodee

Standalone 11 extensions 4 éditions
Illustration haut boutique Tric Trac
39,00€ 43,00€
 Rajouter au panier
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Cartes et développement…

Mine de rien, on a assisté ces dernières années à une véritable révolution ludique, avec le développement d'un nombre impressionnant de jeux de développement stratégiques à base de cartes… Une tendance initiée d'abord par certains JCC, alors qu'en termes de jeu de société, les jeux de cartes étaient cantonnés aux petits jeux d'apéro et d'ambiance abstraits, dont les plus célèbres représentants sont sans doute 6 Nimmt!, Non Merci ou Bohnanza. On peut aussi parler de Fairy Tales, un des premiers jeux uniquement à base de draft. Un jeu intéressant dans cette retrospective, puisqu'on est là très proche de ce que propose 7 Wonders. On peut également noter l'apparition de quelques de véritables jeux de société comme San Juan et St Petersburg. Mais c'est Race for the Galaxy et Dominion qui semblent avoir fait office de déclencheurs : oui, des jeux à base uniquement de cartes, riches et complexes, au format (et tarif) « grosse boite » sont viables, et remportent même un succès considérable. Et mon Top 10 personnel contient les trois derniers jeux cités, signe que j'apprécie tout particulièrement cette utilisation des cartes, qui me semblent le support idéal pour des jeux sans composante géographique, profonds, fluides, et pas trop calculatoires. Depuis, à ma grande joie, c'est une véritable avalanche qui pointe son nez, et 7 Wonders est l'un des derniers de cette nouvelle mouvance.

Proche d'un Fairy Tales dans son principe, 7 Wonders est à la fois plus riche, plus stratégique, et aussi beaucoup plus beau, avec ses grandes cartes, ses illustrations léchées et son design aux couleurs chatoyantes. Si les « combos » de Fairy Tales sont souvent forcées et à moitié abstraites, 7 Wonders propose un véritable concentré de jeu de développement et de civilisation : production de ressources, commerce, développements scientifiques et militaires.

Mais force est de constater que Dominion, dont 7 Wonders est proche en termes d'accessibilité, de complexité et de durée de partie, a mis la barre très, très haut, et propose un jeu à la fois plus riche stratégiquement et plus varié grâce à sa forte extensibilité : on voit mal comment une extension pourra apporter autant à 7 Wonders que peut le faire une extension de Dominion. Et Dominion fonctionne bien mieux à deux joueurs, où la variante « cité franche » de 7 Wonders, si elle est stratégiquement intéressante, garde un petit gout d'artificiel.

Par contre, 7 Wonders peut se jouer à plus de 4 joueurs sans augmenter les temps d'attente ni la durée de la partie. Bon, je reste peu convaincu : jouer à 6 ou deux parties à 3, ça revient strictement au même en termes d'interaction, mais la partie à 3 sera sans doute tactiquement plus riche, dans la mesure où l'on peut avoir une bonne idée des cartes qui vont nous revenir en main au bout du 3e tour. Bref, pas vraiment un gros argument de vente pour moi.

Au final, si 7 Wonders est incontestablement un excellent jeu, je suis obligé de le situer en retrait par rapport à un Dominion.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default