Carcassonne ou les effets du marketing

10,0

Heureusement que cela n'influence pas la qualité du jeu parce que franchement, les effets du marketing amènent vraiment à des résultats inchérents.
Comment expliquer un titre pareil pour un jeu se déroulant au temps de cro-magnon?...
de là à croire que les français sont des primates...

En tout cas, pas de soucis en ce qui concerne la qualité du jeu, les allemands, c'est sur, dans ce domaine, ne sont pas des primates.

On a là un nouveau "hit" pour l'auteur du SdJ 2001.

Ce qui faisait défaut à la première version a été ici gommé. Des petits mécanismes ont été ajoutés, ajoutant des éléments tactiques appréciables.
L'utilistation des champs a été simplifiée et améliorée. On compte désormais le nombre d'animaux dans le pré. En plus, on peut intervenir dans un champ adverse en ajoutant des tigres, mangeurs de gentilles bêbêtes.
Je ne détaillerai pas le coup des huttes de pêcheurs, du nombre restreint de pions...
Je m'attarderai juste sur Le concept de ce C2.
Les tuiles spéciales. Au nombre de 12, elles renouvellent vraiment le jeu. On y sent l'influence possible de la guerre des moutons dans ce mécanisme.
Vous fermez une forêt contenant de l'or? vous tirez une pièce spéciale , plutôt forte que vous pouvez placer immédiatement. Waouh!!

Juste un conseil: à 2, banissez le dolmen du jeu. Il déséquilibre vraiment trop la partie lorsqu'il arrive en jeu.

Bref, un jeu supérieur au premier de la série et qui a su se renouveler de façon très intéressante

Commentaires

Default