Ce jeu est sorti le 12 oct. 2012, et a été ajouté en base le 12 oct. 2012 par YeN

édition 2012
Par Daniele Tascini et Simone Luciani
Illustré par Milan Vavro&#328
Édité par IELLO et Czech Games Edition
Distribué par IELLO

Standalone 3 extensions 2 éditions
40,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Calendrier Maya ou engrenage mécanique?

Mon avis sur Tzolkin :

Je partais avec un à priori négatif sur ce jeu (ouais les engrenages ça doit être compliqué), mais j'ai été agréablement surpris :

Le jeu est très fluide

Le plateau est joli à regarder , pas trop surchargé

Très bonne interaction

Thème correctement exploité

Les stratégies sont multiples (les dieux, les temples, monuments) et on ne peut pas aller partout

Il s'agit d'un jeu de pose d'ouvrier : soit je pose 1 ou plusieurs ouvriers, soit je retire 1 ou plusieurs ouvriers et je fais les actions.

Les tuiles bonus de départ (on en choisit 2 parmi 4), donnent au jeu une très bonne rejouabilité.

Avec toutes ces qualités, je devrais être convaincu. Mais ce n'est pas le cas. Il quelque chose qui cloche:

Il est indispensable dans tout jeu de pose d'ouvriers d'augmenter ses ouvriers car sinon on est limité dans le choix de ses actions. Mais le problème n'est pas là.

Il faut nourrir ses ouvriers, à raison de 2 maïs / pion. Oui, mais on utilise aussi le maïs pour placer ses bonhommes. A ce petit jeu, le dernier joueur est désavantagé car placer ses pions lui coûte plus cher. Le fait de nourrir ses bonhommes à chaque fin de phase me fait penser à un certain Agricola et l'on n'est donc obligé de consacrer un pion pour avoir de la bouffe (à moins de prendre le pion 1er joueur, mais il faut attendre assez longtemps)

Le coeur de la mécanique du jeu se trouve dans les engrenages : vous devez optimiser, calculer, anticiper, la position de votre pion au tour n+y afin de réaliser l'action qui vous intéresse. Si vous pouvez combiner vos pions c'est encore mieux. Mais la moindre erreur de calcul vous coûte la victoire, d'autant plus que le nombre de tour entre chaque festin (phase de bouffe) est limité et que les autres joueurs sont en concurrence avec vous. Si vous jouez avec quelqu'un qui souffre d'analysis paralysis , le jeu peut durer une éternité !

En fait, on arrive à ce que je reproche à ce jeu: trop calculatoire, avec une mécanique originale, certes, mais qui m'a paru froide, presque artificielle.

Tzolkin est donc un jeu intéressant, qui possède des qualités indéniables, mais je n'ai pas accroché.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default