Ça manque d'hacktion !

3,1

J'étais plutôt enthousiaste à l'idée de jouer à ce jeu que j'ai reçu pour mon anniversaire et dont je trouvait le visuel et le concept intéressant.

La première remarque que les 5 joueurs présents le jour de l'ouverture de la boîte ont faite : pourquoi une aussi grande boîte pour aussi peu de matériel ? Quel intérêt d'avoir mis en place un plateau de jeu et des tuiles pour les sites internet à hacker alors que de simples cartes auraient suffit ? L'ensemble du jeu aurait pu tenir dans une boite de la taille de celle d'une extension de Smash Up, mais j'imagine que c'est une façon de faire gonfler artificiellement le prix du jeu et nous avons légèrement eu l'impression qu'on nous prenait pour des pigeons.

Une fois les règles expliquées (plutôt claires), voilà que nous nous lançons à l'assaut des sites internet et là... patatra ! C'est un gros bordel (qui paraît sympa lors du premier tour) qui devient très vite chiant au moment de résoudre les attaques. C'est long, c'est rébarbatif. Les cartes Random (dont le concept est plutôt bien trouvé) rajoutent en lourdeur. Le pire étant que comme chaque hacker a une capacité différente, il faut sans cesse jongler entre toutes les informations disponibles : sur les sites, sur les hackers, sur les recrues et sur les cartes Random. Un vrai bazar.

Et là on se dit : il faut aller jusqu'à 12 points comme ça ? Nous avons arrêté de jouer au bout de 4 tours et rangé le jeu au fond de l'étagère.
Ce qui est très dommage car le jeu avait un potentiel humoristique (de part les cartes hackers, recrues, les sites internet et les très jolies illustrations) mais il n'est au final jamais exploité et on passe le plus clair de son temps à résoudre les attaques de sites qu'à réellement jouer.

Je pense qu'il aurait fallu faire en sorte qu'on n'attaque qu'un seul site à la fois (tout en ayant le suivant dévoilé et ceux d'après face retournée) et que les hackers qui ont attaqué un site ne soient pas dispo pour le tour suivant. Cela aurait permis de développer une stratégie (couplée au fait que certains hackers seront peut-être en prison) et surtout, de gagner en fluidité lors de la résolution des attaques. Je pense qu'on testera une fois comme ça avant de peut-être, définitivement, mettre le jeu au placard.

Commentaires

Default