Deus
Ce jeu est sorti le 9 oct. 2014, et a été ajouté en base le 28 août 2014 par Docteur Mops

édition 2014
Par Sébastien Dujardin
Illustré par Maëva Da Silva, Christine Deschamps, Ian Parovel et Paul Laffond
Édité par Pearl Games
Distribué par Asmodee, Millennium, Millennium et Entrejeux

Standalone 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

C'est un jeu que j'aimerais aimer mais...

Deus est typiquement un jeu fait pour moi : déjà parce que j'adore les jeux Pearl Game en général (je suis fan absolu de Troyes, qui est mon jeu préféré entre tous), et parce que c'est un jeu de "Civilization léger" (c'est à dire grosso modo qu'on construit des choses et qu'il y a un terrain de jeu).

Pourtant, je ne parviens pas à accrocher au bout de 3 parties.

Plusieurs raisons à cela.

D'abord, le jeu n'est pas beau, à mon goût. Certes, c'est très subjectif. Mais je ne parviens pas à voir, dans ces tuiles de forme bizarre avec des régions rondes, un terrain naturel. Je ne parviens pas à voir une région de forêt, je vois juste un rond vert. Je ne parviens pas à m'imaginer un océan, je vois juste des ronds bleu... Bref, pour l'immersion, c'est déjà mal parti.

Le reste du jeu lui, est plutôt agréable, et notamment les meeple, très jolis et variés. Mais ce terrain, non, décidément, je n'y arrive pas.

Bon, mais ça c'est accessoire à la limite.

Le plus gênant, c'est la mécanique. Les règles sont simples, fluides, et les tours s'enchainent vite. Mais tout est tributaire de la pioche. Impossible de prévoir à plus de 2 tours ce qu'on va faire, tant notre jeu de cartes peut faire la différence. "Tiens si je mettais un bateau là pour gêner mon adversaire. Ah oui mais il me faut une carte bateau". Et si cette carte n'arrive pas ? tant pis pour votre stratégie.

Ce qui est pénible, c'est qu'il n'y a pas de moyen d'aller vers une stratégie plutôt que vers une autre. Certes vous pouvez à tout moment piocher des nouvelles cartes. Mais si dans ces cartes il n'y a toujours pas de bateaux ? Vous faites quoi ? Vous vous acharnez ou vous devez changer ?

Au final, c'est la question qu'on se pose à chaque tour : est-ce qu'il faut que je m'acharne à chercher la carte que je veux, ou alors je change complètement. Mais si je change complètement, c'est pareil : combien de temps mon "changement" va-t-il tenir ? Tout dépendra des cartes tirées...

Oui Deus est un jeu d'opportunisme plus que de planification. Il ne faut pas le prendre comme un jeu de stratégie (erreur que j'ai faite à ma première partie).

Mais du coup, en prenant le jeu comme un jeu au "coup par coup", en fonction des cartes que l'on a, le jeu devient frustrant. Parce qu'au final, le vainqueur sera celui qui aura eu le plus de "bons tirages".

Deus donc, ne me convient pas. Je n'aime pas cette mécanique associée à ce qu'on nous fait miroiter. Je ne parviens ni à être dans le thème, ni à voir ce qu'on peut faire avec ce tirage foutrement aléatoire.

PS : une variante propose de jouer n'importe quelle carte face cachée, pour représenter n'importe quelle couleur de carte. Je ne l'ai pas essayé, mais ça peut résoudre en partie certains problèmes décrit ici (l'absence d'une carte qu'on veut absolument). Néanmoins, on se prive d'un pouvoir. A voir donc.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default