C'est la fête à la grenouille !

10,0

Parmi les très bonnes découvertes auxquelles donnent lieu immanquablement les périodes de soldes, la palme cette fois revient aux grenouilles de John Yianni.
Hive, vous connaissez, parbleu !
Mais si ! La ruche, les tuiles en bakélite, le sac de transport, genre ballon de foot dégonflé. Ça vous revient ? Ben, c'était lui.

Là, John remet le couvert. Toujours dans la même veine abstraite, zoologiquement thématisée, fidèle encore à l'hexagone et toujours avec pour support cette résine synthétique industriellement vouée aux queues de casseroles.

J'ai lu quelque part que Army of Froggs était aux dames ce que Hive est aux échecs.

J'étais assez d'accord avec ça jusqu'à entrer dans le jeu autrement que par la seule lecture des règles. Car si le déplacement de nos batraciens peut bien sûr rappeler l'enchaînement de la prise multiple aux dames, AoF n'est pas un jeu d'élimination.

Il a davantage sa place dans la famille des tic tac toes. Style Teeko, vous savez, le jeu auquel Boggey jouait avec Bacall.
Le principe : on pose sur un plateau des pions de sa couleur que l'on va déplacer dans un second temps pour former une chaîne ou des figures.
AoF, ce n'est rien d'autre que cela. Sauf que le plateau se construit et se déconstruit au gré des poses et des déplacements. Sauf que – et c'est la grande idée du jeu – on joue avec une réserve de deux tuiles ré-alimentée après chaque pose par une pioche aveugle si bien qu'on peut se trouver en situation d'introduire des grenouilles d'une toute autre couleur que la sienne. Et ne croyez pas que cela soit un désavantage ! Oh que non ! Le hasard de la pioche n'interfère que de manière infinitésimale sur l'issue des parties. Beau paradoxe pour un jeu de nature abstraite !

Quand vous saurez de surcroît, qu'il peut se jouer à 3 voire 4 ( je ne l'ai pas essayé toutefois dans cette dernière configuration) avec le même intérêt sans verser dans le travers chaotique auquel semblent condamnés les jeux abstraits au delà de 2 , vous ne serez pas loin de penser qu'on tient là un objet plutôt rare.

Dans une confrontation à deux, une excellente variante est d'introduire une troisième couleur -neutre- dans la pioche, ce qui étend la surface de jeu et vous procure un effectif supplémentaire pour paralyser dans le dos l'adversaire. Comme à Hive.

Les fins de parties sont très studieuses avec un feeling très proche de Lines of Action.

Commentaires

Default