C'est bôôôô ! mais...

6,0

Faisant partie de la petite (et honteuse) minorité qui n'aime pas Carcassonne, j'ai été attiré par une critique un peu sybilline de Taluva par Bruno Faidutti, le présentant comme une merveille susceptible de me réconcilier avec les jeux de ce genre.
Je n'apprécie toujours pas Carcassonne, et j'ai quand même un peu de mal à cerner la filiation (à part le fait qu'il y a des tuiles, et qu'on en pose une chacun son tour, mais c'est peut-être un peu maigre).
En revanche, je préfère effectivement Taluva, pour toutes les raisons souvent évoquées : c'est assez simple, et en même temps assez riche d'un point de vue tactique. Les tuiles et les pièces sont magnifiques, la construction progressive de l'île est superbe à regarder, qu'on soit joueur ou observateur (ce qui nous change du laid et absurde développement dans les jeux de plombier dont C...n'est que le best seller).
Toutefois, j'avoue que, malgré (ou à cause de) toutes ses qualités, le jeu est un peu froid, et qu'il est rare de trouver quatre joueurs qui vont se dire, "chic, une partie de Taluva". C'est bête, peut-être injuste mais, va savoir pourquoi, c'est comme ça...

Commentaires

Default