Bruxelles 1893

de Etienne Espreman
Bruxelles 1893
9.05 
158 avis

Description du jeu :

En 1893 est érigé à Bruxelles, par Victor Horta, l'hôtel Tassel, considéré comme le tout premier édifice Art Nouveau, où la fluidité des espaces fait écho aux courbes végétales qui investissent ferron... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 45,00 €

Bruxelles à l'aube du XXe (ou Charleroi en 1526)

Bruxelles est un très beau jeu, contrairement à ce que les photos parues ça et là me laissaient paraître. Avant de l’avoir entre les mains, je trouvais l'esthétique un peu grossière, surtout les personnages. Mais il faut l'avoir sous les yeux et c'est autre chose : les illustrations sont au contraire très réussies. Et aussi, il faut le souligner, le prix de vente est tout à fait correct.
Côté thème, on n'a pas grand chose. Le jeu aurait tout aussi bien pu s'appeler Budapest ou Prague, ou Saulxure sur Moselotte. Et on aurait pu indifféremment élever des façades Bouygues ou pondre des œufs : même résultat.
Côté mécanique, rien de fondamentalement nouveau, contrairement à son pseudo thème (l'Art NOUVEAU). On a affaire à une compilation de mécanismes déjà bien connus des amateurs de jeux de gestion à kubenbois. Ici, c'est très bien ficelé et tourne comme une horloge comtoise. Les choix sont multiples et ça fait plus qu'honnêtement fonctionner la cafetière. En outre, c'est très plaisant à jouer, au moins tout autant qu'un Tzolk'in.
Permettez-moi donc de modérer un peu les élans passionnés qui élèvent ce jeu au rang de must du genre et d'être un brin duraille. On évolue ici en terrain conquis, même si le jeu est bon.

Que l’on ne s’y méprenne pas cependant !!! Je ne dis pas qu’il s’agit d’un jeu quelconque voire inintéressant, loin de là. J'y rejouerai avec plaisir, et même plus. Mais sachez, camarades joueurs, qu'il ne faut pas vous attendre à tomber sur THE perle ludique et novatrice. Pour cela, orientez-vous plutôt vers Lewis & Clark. Quant aux gestionnaires, foncez à Bruxelles !!!!

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default