Great Western Trail

Aucune catégorie
Par Alexander Pfister
Illustré par Andreas Resch
Édité par Eggertspiele
2 à 4
Joueurs
12 ans et +
Âge
120 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Brokeback Mountain

10,0
J'aime énormément Great Western Trail et pourtant, c'est amusant, je pourrais souscrire à pas mal de critiques de ses quelques détracteurs.
Y compris beri : https://www.trictrac.net/forum/post/0498c8d916ad499814197846cadefc70a89f

C'est vrai qu'à la découverte du jeu, les différents éléments à apprendre ça fait beaucoup. C'est vrai aussi que le système sur la voie ferrée est sûrement un peu trop complexe. C'est vrai pour les micro-équilibrages qui se sentent beaucoup.
Les effets doubles ou les bonus qui semblent déclenchés sans rapport avec quoi que ce soit, semblent effectivement disséminés un peu aux quatre coins du jeu (sur un bâtiment, sur une ligne de travailleurs, sur une tuile chef de gare, etc.), et c'est manifeste qu'il s'agit de compensations qui sont là tantôt pour alimenter certaines stratégies avec certains bonus, tantôt pour orienter les stratégies.

Et oui, les actions du plateau perso sont presque de trop. C'est too much, surtout qu'elles sont bien souvent uniquement des actions de compensations.
Cela dit quel bon système ! le fait d'éjecter des disques de son plateau pour libérer des fonctionnalités (déjà vu ailleurs et avant, ok mais bon).

J'ai eu besoin d'une première partie pédagogique au calme à deux avec mon amoureuse, une partie lente et pour du beurre, pour me familiariser avec le système de jeu, et réussir à entrevoir ce qui allait m'amuser dans ce jeu.
Donc oui, c'est beaucoup, c'est pas épuré. C'est complexe.


En revanche, passée cette partie, tout m'a toujours semblé clair (pas thématique, faut pas déconner) mais clair. L'iconographie est très bonne, effectivement.
Le jeu est donc facilement lisible, je trouve, et s'il faut se creuser la ciboulot pour comprendre ou découvrir comment axer une partie sur une voie stratégique très typée, il est tout à fait possible et tout autant amusant de jouer de façon opportuniste en profitant des meilleures possibilités offertes à chaque tour, sans vision à plus long terme. Un peu de la même manière, il est assez facile de savoir comment gêner son adversaire (je n'y ai joué qu'à 2 joueurs... je suppose qu'à 3 ou 4 ça devient encore plus complexe à surveiller) donc l'interaction est simple et présente.
Simple à jouer donc, et tout en profitant des meilleurs aspects du jeu. Bon... maintenant y jouer efficacement c'est une autre histoire mais là on rentre dans des considérations d'experts. Jouer à GWT comme un expert, c'est évidemment possible et il offre une vraie profondeur stratégique, de quoi gamberger pendant des jours et des jours...
Et des pages et des pages : https://www.trictrac.net/forum/sujet/les-sessions-du-club-great-western-trail

La fluidité c'est le mot qui m'énerve en ce moment parce qu'il semble être le motif de toute la simplification qui frappe massivement la production ludique actuelle. Faut que ça se joue vite, sans temps mort (sans réflexion bientôt...), qu'on fasse 1 action parmi 2 ou 3 possibles, on a tout compris en 1 partie, on peut en enchaîner 3 dans la soirée et au final on y joue 8 fois et adieu.
Donc oui, GWT est fluide mais je m'en fous et c'est pas forcément un truc qui me séduit.


Ce qui pour moi est le coeur du jeu, et en tout cas l'essentiel du plaisir que je trouve à jouer à Great Western Trail, c'est ce principe d'avoir "un tour de plateau" pour essayer de se faire la meilleure main possible à l'arrivée, c'est génial.
Il faut choisir sur quelles cases on veut s'arrêter, à quelle vitesse on traverse le plateau, et ça non seulement pour profiter des différents effets proposés et faire attention à ne pas se faire griller la priorité à certains endroits clefs, mais aussi en fonction des cartes qu'on a en main qu'on voudrait défausser. 
Défausser ses cartes dans ce jeu c'est les remplacer. 
Et là on voit apparaître des principes de deckbuilding.
Et quand la main est bonne hé bien il faut surtout penser à arriver au bout du parcours, puisque la plupart des cases n'offriront plus grand chose. C'est une question de timing, et un peu de prise de risques.
Oui, tout ça.
C'est très bon, très fort. Ça tourne très facilement et c'est très amusant.

Allez, une dernière couche : le nombre de bâtiments différents offre un grand renouvellement de mises en place différentes. C'est très à la mode ça aussi, et surement pas d'une grande élégance de design, mais ça fonctionne toujours et c'est un plaisir d'avoir de nouvelles possibilités au fil des parties.

Le jeu a des défauts de conception, je veux bien l'admettre. Mais il est facile de s'y amuser, le puzzle à résoudre face aux contraintes du jeu est un régal, et en outre il offre de très nombreuses possibilités tactiques qu'il est possible d'aborder aussi bien de façon opportuniste qu'avec des stratégies préméditées complexes.

Commentaires (4)

morlockbob
morlockbob
détracteurs, à cette époque ? je suis pas sûr sûr.
el payo
el payo
Ah ah ! :D
Peut-être avec l'extension ?
morlockbob
morlockbob
ah là, je ne peux pas Deere
Default