Brass: Birmingham

de Martin Wallace, Gavan Brown et Matt Tolman
Brass: Birmingham
9.53 
11 avis

Description du jeu :

BRASS: Birmingham est une suite du jeu de stratégie économique BRASS, chef-d'œuvre de Martin Wallace, sorti en 2007.Une campagne Kickstarter lancée en avril 2017 propose une réédition somptueuse de BR... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :
Ce que l'on n'aime pas
Aucun pour ou contre
Catégories
Jeux de plateau

Brass coulée ?

Brass revient, Brass revient...et il revient tellement bien qu'il invite son grand frère. Le vieux Brass devient donc Brass Lancashire, mais vous pouvez jouer à Brass Birmingham si vous voulez un peu plus dur (oui, comme Azul et Azul sintra)
Dans Brass de base on s'occupe de la révolution industrielle, on construit des rails, plante ses usines et on score les les connexions et les usines en fonctionnement. Les construire c'est bien mais encore faut il en ouvrir les portes … Brass se passe en 2 temps : on connecte, on construit...Fin de l'âge 1 on enlève tout ce qui est resté en âge 1. Aie ! Vous vous êtes trop étendu, vous n'avez pas « upgradé », vous repartez à zéro.

Brass à la base était un jeu laid et pas toujours lisible. Cette réédition même si elle ne sent pas le monoï et le soleil hawaïen, est plus claire. On reste dans le thème charbon, usines...y a d' la joie ! La version deluxe offre (!) des jetons de poker pour monnaie, jetons qui ont le mérite de rendre plus clair les sommes dépensées (et donc qui sera premier au prochain tour suivant l'argent mis en jeu).

Brass Birmingham copie donc son frangin sur la mécanique : :connexion /construction / fonctionnement/ âge 1 et âge 2. Il ajoute des cartes jokers bien utiles car la pioche fait parfois que vous n'avez pas les bonnes cartes pour vous placer. Le plus ici étant la bière, nécessaire pour bâtir des rails (2 au lieu d'un) et valider certaines poses de tuiles. Ça donne une variable supplémentaire à gérer mais ce n'est pas non plus le bout du monde. Le jeu est tendu, on peut s'appuyer sur les autres (en se servant de leur ressources), mais c'est également les aider à se développer, les deux âges varient à l'intérieur du même jeu la façon de jouer (vous ne pouvez pas construire 2 fois dans la même ville à l'âge 1 alors que c'est possible à l'âge 2).

Alors, Brass lancashire ou Brass Birmingham ? l'un est un peu plus dur que l'autre, mais les deux restent des jeux fluide (après une partie), tactique où on ne voit pas le temps passer. En somme, plutôt content de retrouver ce jeu. On retrouve d'ailleurs des similitudes avec le récent Auztralia...du même auteur !!

 Voir d'autres avis...

Commentaires (2)

Scalpa
Scalpa
Bonjour,
Et age of industry ? pas pareil ?
Default