Ce jeu est sorti le 26 août 2011, et a été ajouté en base le 14 juin 2011 par HxC

édition 2011
Par Corey Konieczka
Illustré par Anders Finér et Henning Ludvigsen
Édité par Edge Entertainment
Distribué par Millennium

Standalone 9 extensions 2 éditions

Bouffé par les Mythes

En faisant du rangement, je trouve sur la dernière étagère de mon placard (à 2.20m de haut) un grosse boîte de jeu, totalement oublié depuis le dernier déménagement. N'ayant aucun souvenir je la prends, elle est encore filmée... Et là je me rappelle qu'il y a 2 ans, je ne jouais pas trop aux jeux de société, juste aux cartes (tarot, coinche) mais que mon meilleur ami, rôliste, me sachant fan de Lovecraft m'avait offert cette grosse boîte. Par manque de temps et d'envie je l'avais laissée dans un coin.

Bref il y avait des mythes dans le placard (tout ça pour ça).

Depuis je me suis mis aux jeux de société et j'ai donc déballé le jeu, impressionné par la qualité du matériel: des figurines de bonne facture en veux-tu en voilà, des superbes illustrations sur les planches trèèèèèèès nombreuses.

Je me lance dans la lecture des règles et là c'est le drame. Chtulhu rôde et je me sens pris de folie rien qu'à voir les deux fascicules de règles.

Les demeures de l'épouvante est un chimère ludique, croisement entre un jeu de rôle et un jeu de plateau coopératif. Un joueur joue le rôle du gardien (qui va tourmenter les autres joueurs), les autres le rôle d'investigateurs chargés de mener une enquête/mission semée d'énigmes et de monstres (Shoggoths, Chtoniens, Chiens de "je ne sais plus où" etc).

Il y a 4 scénarios (le premier est une initiation), qui je pense sont agréables à rejouer (quitte à changer le gariden) : le créateur a penser à proposer 3 objectifs distincts par scénarios (la quête est sensiblement modifiée ce qui permet de rejouer sans que tout soit attendu), et des extension sont dispos chez edge (15€ la bête).

Que dire... c'est beau, c'est long et ce jeu demande beaucoup d'investissement de la part du gardien (maîtrise des règles, talents de narration pour faire vivre l'histoire, installation laborieuse du plateau), mais cela vaut le coup. Si vous motivez vos oilles vous pouvez passer une superbe soirée à rire et à frissonner gentiment. Bon après ça reste de l'Améritrash, mais quand c'est bien écrit, bien réalisé, bien fait, on tombe quand même sous le charme même si l'on ne jure que par le kubenbois. Surtout qu'au final, les combats ne représentent pas du tout une finalité dans le jeu... L'exploration et la résolution d'énigme, la compréhension des éléments pour résoudre la quête sont beaucoup plus importants que de perdre des actions et des points de vie/santé mentale à essayer de poutrer du streum!

Pour finir, se pose la légitime question de la rejouabilité... Certes il y a trois variantes par scénario, mais ne les ayant pas testées, je ne saurais trop me prononcer pour le moment...

Essayez-le chez des amis avec un gardien qui connaît bien son rôle et vous m'en direz des nouvelles!

 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default