La route du verre
1 à 4
Joueurs
12 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
48,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Bosquet ascendant carrière

7,0

Cette route du verre me laisse une impression mitigée.

L'ami Uwe nous fait pourtant une nouvelle fois l'étalage de son inventivité et de sa capacité à améliorer ou prolonger des mécanismes de jeu en jeu. Il remet en effet le couvert avec sa roue de ressources, avec cette fois carrément deux roues persos et deux aiguilles par roue.
Le principe de ressources transformées qui se créent automatiquement est une sacrée idée, évitant bien des manipulations. La redondance de deux des ressources entre les roues est également sympathique pour introduire quelques choix épineux.

Au niveau du scoring, on est en terrain connus puisqu'on marque via différents combos classiques des jeux de gestion.

Là où le bât blesse, c'est dans le déclenchement des actions en fonction des cartes de tous les joueurs. Ce principe, proche de jeux existants comme Malédiction!, se conjugue à mes yeux assez mal avec des composantes de pure gestion.

D'une part, ça parait peu contrôlable à quatre joueurs où beaucoup de cartes sont jouées dans tous les sens. Autant, à deux joueurs, je peux lire assez facilement quelles cartes mon adversaires va éviter (exemple : si mon adversaire plafonne en bois, il ne va sans doute pas choisir le Bûcheron), autant trois adversaires ça devient très délicat si on veut tout analyser.
D'autre part, ce "guessing" décourage les stratégies trop marquées. Si par exemple je me positionne de manière évidente sur une exploitation des étangs, j'ai toutes les chances qu'au moins un adversaire parasite mon Pisciculteur systématiquement.

Il fait du coup selon moi partie de cette famille des jeux meilleurs en configuration deux joueurs, pour une maitrise accrue.

Dernier point gênant, la sortie des nouveaux bâtiments est 100% imprévisible et va donc le cas échéant avantager un ou plusieurs joueurs pour lesquels les nouveautés coïncident avec leur orientation stratégique.

Malgré quelques bonnes trouvailles lui permettant d'allier simplicité et profondeur, la Route du Verre souffre à mes yeux d'un mariage pas très heureux entre gestion et coups d'esbrouffe, avec une dose substantielle de réussite.
L'aléatoire diminue certes avec l'expérience et un nombre de joueurs réduit, mais il souffre fatalement de la comparaison avec d'autres jeux beaucoup plus contrôlables dès la première partie et quelle que soit la configuration.
Ne crachons pas dans la soupe, j'y rejouerai toutefois avec plaisir si l'occasion se présente, mais de préférence à deux (trois à l'extrême limite).

Commentaires

Default