Ce jeu est sorti le 15 déc. 2017, et a été ajouté en base le 30 mai 2017 par kakawette

édition 2017
Par Jamey Stegmaier
Illustré par Lina Cossette, David Forest et Gong Studios
Édité par Stonemaier Games et Matagot
Distribué par Surfin' Meeple

Standalone 1 extension
Illustration haut boutique Tric Trac
71,95€ 79,90€
 Rajouter au panier
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Boredomtown bienvenue au Village de l'Ennui

Il m'est difficile d'énumérer tous les pourquoi du comment sans spoiler le jeu, du coup je pose cet avis en me basant sur les principes du mode Legacy et de la mécanique du jeu. Cet avis ne contient pas de spoiler. :)

Charterstone n'est pas un jeu d'une grande complexité, il est vraiment très très léger et partirait dans la catégorie Familial mais le prix du jeu n'est pas très familial (70€).
Côté gameplay qu'est-ce que ça donne?
Charterstone n'a de Legacy que le nom... malheureusement le narratif est au point mort alors que ceci devrait être un point fort pour un Legacy. Ce jeu est plutôt un tutoriel de 12 parties reprenant une mécanique de jeu classique: pose d'ouvriers avec un peu de gestion.

Un gameplay de pose d'ouvriers sans contrainte (on espérait dans les futures parties qu'il y en aurait.....) on peut aller partout sans qu'un autre joueur nous gène, on pose on prend une dite ressources, on se pose ailleurs et dépense la dite ressource, le plus souvent c'est pour soit construire ou pour des points de victoire le jeu étant qu'une salade de points de victoire... Bref c'est trèèès long et gnian gnian! Pas d’interaction.

Les éléments à débloquer sont toujours pareils...sauf un qui j'avoue nous a surpris mais dont l'utilité était pour ainsi dire inutile ou peu éclairante. D'autres éléments de jeu portent des noms qui pouvaient présager que dans le futur il pourrait se passer des choses, des rebondissements.... ben non il ne se passe rien! :(
Autre point négatif: les règles qui ne sont pas toujours claires, certaines tournures de phrases sont ambigus et donc sujettent à interprétation.

Lors des deux premières parties on était assez enthousiaste et donc on se réjouissait de la suite mais dès la troisième et ce jusqu'à la 12ème (la campagne se jouant en 12 parties) il n'y a eu réellement aucune évolution, les parties se succèdent dans une répétitivité lassante et la campagne est d'un ennui mortel. La douzième et dernière partie fut également le clou du spectacle et il en résulte d'un grand Plouf final!!
Une fois la campagne terminée vous pouvez continuer de jouer comme à un jeu classique, vous ne jetterez aucun matériel si ce n'est certaine carte devenue inutile.

Alors justement après 12 parties qu'est-ce que cela donne comme jeu? Un jeu de pose d'ouvriers des plus médiocre et chiant qu'il soit...

Le matériel de jeu est de bonne facture mais pas non plus abondant, je trouve que le jeu est cher pour son contenu final.

Personnellement je n'attendais rien de Charterstone mais tout de même quand on voit les jeux de Jamey Stegmaier on se dit qu'il sait faire de bons jeux, Scythe par exemple. Par contre je pense qu'il s'est un peu planté en catégorisant Charterstone en Legacy. Un Legacy ce n'est pas que coller des autocollants et ouvrir des petites boîtes, c'est un jeu qui se doit d'être évolutif après chaque partie et être narratif...

En conclusion:
- Si vous souhaitez un jeu Legacy je vous conseille très fortement Pandemic Legacy Saison 2 (je l'ai commencé et waouh quel jeu!) et si l'anglais ne vous rebute pas: Gloomhaven (une pépite!).

- Si vous souhaitez un jeu de pose d'ouvriers avec gestion: Anachrony (pour le même prix et avec un contenu 4x supérieur à Charterstone), Near and Far (très narratif), Manhattan Project: Energy Empire, L'Âge de Pierre, etc...
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires (2)

monkyky
monkyky
Disons que si les enfants ne sont pas habitués à des jeux de gestion/pose d'ouvriers peut-être que ça pourrait plaire. Après comme je l'ai dit dans mon avis 70€ est un prix élevé pour initier alors que l'on trouve beaucoup mieux avec de la réflexion et de l'optimisation pour moins cher. De plus on évolue pas tant que ça dans Charterstone et ce même en collant des stickers, les effets de bâtiments sont répétitifs et apportent surtout des points de victoire. Pour faire découvrir cette mécanique de jeu je vous conseillerai Meowtopia ou l'Âge de Pierre (pas la version junior). :)
snaketc
snaketc
Je me permet de rebondir sur votre avis car cela correspond peut-être à ce que je cherche.
Est-ce que ça ne serait pas un super jeu pour faire découvrir les jeux de gestion à des enfants (le mien à 10 ans).
Le côté je colle des étiquettes et j'évolue devrait lui plaire.
Le côté simple aussi.
Default