Ce jeu est sorti le 13 déc. 2007, et a été ajouté en base le 1 sept. 2007 par Monsieur Phal

édition 2007
Par Stefan Feld
Illustré par Harald Lieske et Michael Menzel
Édité par Alea et Filosofia
Distribué par Ravensburger et Asmodée

Standalone 1 extension

Bon vivant rime avec prévoyant!

Stephan Feld enchaîne les succés ludiques.
Aprés un très bon Notre Dame, l'année du dragon est un très bon cru lui aussi.

Avec Notre Dame et son système d'insalubrité et de draft, l'auteur avait trouvé un système original et plutôt brillant.
Dans L’Année du Dragon, on a un peu l'impression que Stephan Feld a récidivé en dégotant le petit système qui change tout.
En effet, la présence de deux pistes distinctes gérant les points de victoire d'un côté et l'initiative du tour de l'autre, c'est fort.
D'autant plus lorsque le choix des personnages conditionne l'avance sur l'une ou l'autre piste.

D'autre part, l'interactivité entre joueurs est subtilement présente dans ce jeu où l'on gère un peu chacun de son côté.
Prévoir, c'est le maître mot dans L’Année du Dragon.
Chaque erreur d'évaluation se paye cash et c'est ce qui rend le jeu tendu jusqu'au bout. Les choix sont cornéliens et la marge de manoeuvres réduite.

Au niveau du matériel, c'est correct et dans le thème. Les illustrations et les petits yuans nous mettent dans l'ambiance de l'Empire du milieu.


L’Année du Dragon confirme le succés de Stephan Feld en tant qu'auteur de jeu. Ses mécanismes de jeu renouvellent le genre sans l'alourdir.
Je trouve qu'un petit côté Sankt Petersburg se dégage de L’Année du Dragon avec le même petit défaut: lors du choix des personnages au premier tour de jeu, le premier joueur possède un petit avantage.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default