Yamataï
Ce jeu est sorti le 23 févr. 2017, et a été ajouté en base le 16 janv. 2017 par Monsieur Phal

édition 2017
Par Marc Paquien et Bruno Cathala
Illustré par Jérémie Fleury
Édité par Days of Wonder
Distribué par Asmodee

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Jeu qui tourne ... à vide

Tout d'abord, le jeu est évidement magnifique, que ce soit au niveau du graphisme ou de la qualité du matériel (même si les plateaux individuels auraient mérités d'être cartonnés, à mon avis) et du thermoformage. Les avis que l'on trouve çà et là sont unanimes à ce sujet.

Forcément, le savoir-faire de Days of Wonder n'est plus à prouver de ce côté. Le sérieux de cette maison d'édition qui commercialise toujours de très bons jeux, testés, éprouvés et jouables n'est pas non plus à démontrer.

Jouer à ce jeu est clairement agréable, sympathique ... mais le jeu tourne à vide. En effet, on attend sagement son tour et on joue en fonction du joueur qui nous a précédé et de celui qui jouera ensuite. A quatre, le dernier joueur est clairement spectateur, l'interaction étant de toutes les façons limitée vis-à-vis des autres. On pose ses bateaux en fonction des options offertes à un instant T par le plateau, pour tenter de de construire afin de marquer des points ou de récolter des jetons de culture pour obtenir les faveurs de spécialistes (il faudrait d'ailleurs bien préciser que la tuile AMATERATSU ne double pas la valeur des points Prestige mais des seuls pions Prestiges qui sont les petits éventails).

Malheureusement, aucune stratégie ne se dégage véritablement : on attend sagement son tour et on
tente de ne pas trop favoriser le joueur qui jouera après nous. C'est sympathique, mais l'engouement autour du jeu me semble personnellement exagéré pour ce jeu familial +.

Cela me rappelle Small World de Days of Wonder avec lequel je trouve qu'il existe des similarités (un beau plateau, un jeu consensuel auquel on a plaisir à rejouer, des mécanismes simples, des règles claires, la pose de pièces sur les tuiles de spécialistes qui ne sont pas choisies à ce tour). La variété des parties qui fait que chacune sera différente des précédentes s'opère par les multiples variables du jeu (couleurs, spécialiste, récolter ou bâtir, configuration de départ différente, ordre des flottes) et l'on peut féliciter à ce sujet les auteurs car il y a à la base un véritable travail d'équilibre.

Commercialement, le pari est réussi pour Days of Wonder et tous les objectifs marketing sont atteints. Le jeu connaîtra certainement le succès, et c'est tant mieux pour eux et les auteurs.

Mais en ce qui me concerne, ma déception est grande...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default