Le cadet mal aimé

8,0
7 wonders architecte cible un public assez familial , même un peu plus que 7 wonders (mine de rien compliqué pour des néophytes). Bauza/ repos prod ont réussi là un tour de force de garder l'esprit (on retrouve les mêmes catégories de scoring) tout en réussissant à le simplifier sans forcément perdre en intérêt.

Le matériel est superbe, on sent la maitrise éditoriale. En remettant la merveille au coeur, avec une simili-construction, le jeu gagne beaucoup en présence.

Le truc au final qui me surprend et me fascine le plus c'est , derrière cette façade, la relative subtilité du truc. Sur le papier, et ce qui lui est beaucoup reproché par des joueurs chevronnés, il paraît simpliste, voir totalement hasardeux. Ce qui rend ce troisième larron de la fratrie des 7 wonders le plus méprisable. Et pourtant, à enchaîner des parties , notamment sur la plate-forme boardgamearena (actuellement en version Beta), on découvre des petites subtilités:
le timing des étages, l'intérêt de faire tourner les pioches communes plutôt que s'en remettre à la pioche aveugle, l'adaptation et le blocage par rapport aux adversaires, les légères asymétries des decks, ... Preuve de ces subtilités : sur boardgamearena, on peut constater qu'à ce jour les meilleurs joueurs ont des ratios de victoires dans les 60-70 % . Ce qui est très correct pour un jeu totalement hasardeux :) . Et surtout pas si loin des stats de 7 wonders et 7 wonders duel.

Alors non ce n'est pas pour autant un grand jeu stratégique, il reste un peu en deça de ses ainés à ce niveau. Mais vraiment pas si loin, en tout cas bien moins qu'on peut le penser.

Je ne suis globalement pas très fan de 7 wonders en général (j'ai toujours du mal avec les jeux de draft :) ) , celui-ci globalement ne fait pas exception. Mais j'ai toutefois une tendresse et une admiration particulière pour cette capacité à proposer quelque chose de presqu'enfantin ( on prend 1 carte d'1 pioche parmi 3) tout en présentant des finesses qui, mises bout à bout, en font un jeu pas si con qu'il en a l'air :) .

A noter que, pour l'avoir essayé en vrai , j'ai pu éprouver une partie en config max de joueurs et assez curieusement (car on n'a pas l'avantage de simultanéité du draft de 7 wonders père) le jeu reste fluide

Commentaires (2)

limp
limp
Oui, enfin, les stats, on peut leur faire dire n'importe quoi : si tu joues que à deux et contre des personnes qui découvrent, tu seras proche du 100 % par exemple.

Sur "Boites à jeux", autre bon site en ligne, j'ai un % de victoires de victoire de 45% sur un titre très gamer, mais je joues des parties à 4 joueurs principalement. Et quand j'en joue à deux joueurs contre des personnes ayant un gros %, je vois qu'en fait elles jouent pas si bien que ça.

Bref, un % de victoires élevé ne prouve pas forcément qu'un jeu est tactique ou ne l'est pas ...
Ca ne prouve même pas qu'on soit un joueur chevronné, d'ailleurs...
ocelau
ocelau
J'ai effectivement fait une erreur de terme, sur bga je comparais le % de "succès". Je ne connais pas la formule exacte de BGA mais je suppose que ça prends aussi en compte les classements quand on ne gagne pas (ce qui fait des stats qui dépasse parfois les 100% ). Ainsi ne pas gagner mais être quand même deuxième doit être mieux valorisé que finir 4ème . Et puis quand on regarde les résultats concrets des parties, ces joueurs sont effectivement très souvent dans la première moitié du classement. Après effectivement certains (mais pas tous) jouent surtout à 2, mais inversement certains jouent beaucoup à 3 ou 4 ( du coup statistique à 4 joueurs , pour un jeu 100% hasard, on serait à 25%, un peu plus si on compte le "succès" c'est à dire le classement et peu seulement la victoire).
Default