Dominations : Road to Civilization domine-t-il le jeu de civilisations ?

8,0
La première force de Dominations est assurément de ne pas être trop comparable aux autres jeux de civilisation comme Civilization, Through the Ages, 7 Wonders, Hadara ou Genesia. Si l’on y développe toujours sa civilisation en trois âges grâce à des cartes, l’oeuvre d’Éric Dubus, Olivier Melison et Holy Grail Games propose en effet déjà de placer des tuiles dans un environnement commun afin d’obtenir des ressources (connaissances) par adjacence, puis d’y construire des merveilles dont le contrôle pourra passer de l’un à l’autre et des cités. Il assume ainsi son assez indéniable absurdité thématique… sans du tout oublier son thème, qui n’est pas qu’un habillage mais irrigue paradoxalement certaines de ses mécaniques.

Outre la pose de très jolies merveilles qui rappelle soudain au joueur la dimension supposément historique du titre qu’il pratique, il lui faut acquérir des cartes Savoir qui constitueront une aide précieuse pour collecter davantage de connaissances ou bénéficier de bonus variés au cours de la partie, et qu’il devra combiner judicieusement dans un arbre de compétences au fond très vidéoludique, et en même temps si fonctionnel dans un jeu de société auquel il offre soudain une couche thématique assez forte (chaque savoir appartient à un domaine, porte un nom, et possède un niveau apparenté à un degré de civilisation) en même temps qu’un outil de personnalisation et d’expérimentation passionnant.

C’est que ces savoirs ne sont pas achetés dans quelque marché en rivière… mais sont tous constamment accessibles à tous les joueurs. De quoi les pousser à optimiser leur civilisation et les inviter à tester de nouvelles associations de partie en partie avec une rigueur tout à fait inattendue, en phase avec la quasi-inexistence du hasard dans Dominations, où d’ailleurs aucune autre information n’est cachée que la pile de tuiles où l’on piochera (et où l’on peut repiocher si notre réserve visible ne nous convient pas, c’est dire).

Étonnamment accessible et pourtant rigoureux et riche en choix tactiques, abstrait et pourtant joliment thématique, Dominations est un jeu de contradictions qui ne peut manquer de stimuler et de surprendre, au meilleur sens du terme, développant d’ailleurs plusieurs bonnes petites idées tout en parvenant à rester élégant de bout en bout, logique et satisfaisant.

Ce texte n'est que la conclusion de l'article publié sur VonGuru, où vous trouverez une présentation plus détaillée et une argumentation plus développée : https://vonguru.fr/2021/05/18/dominations-civilisation-combos-et-un-arbre-de-competences/

Bonne lecture !

Commentaires (3)

cooper2005
cooper2005
par contre, il faut enlever le "Bonne lecture" pour le lien vers la critique :-)
https://vonguru.fr/2021/05/18/dominations-civilisation-combos-et-un-arbre-de-competences/
cooper2005
cooper2005
J'aime beaucoup le style d'écriture... qui m'a donné envie de lire votre critique complète.
Je n'aurai pas découvert le jeu que je connaissais déjà, mais un critique que je m'appliquerai à lire régulièrement.
Bravo.
Moyocoyani
Moyocoyani
Oh c'est adorable, merci pour ce retour qui est de ceux qui donnent envie de continuer ! Et effectivement merci d'avoir signalé le problème de lien, désormais corrigé. J'espère rester à la hauteur de votre message :-)
Default