Prise de recul nécessaire

7,0
Dès sa deuxième boîte, Unlock s'est orienté vers des scenarios cherchant à faire vivre aux joueurs une aventure, profitant de la liberté offerte par son format pour dynamiter certaines contraintes de l'escape game (notamment l'unité de lieu).
Vu le succès rencontré, il est logique que l'arrivée d'une licence (et quelle licence !) reprenne cet aspect afin de maximiser l'immersion des joueurs dans l'univers représenté.

Star Wars est une licence très grand public, il est donc normal de voir une boîte dont la difficulté ne présentera que peu de défi aux habitués ayant déjà résolu les 21 scenarios précédents (il ne nous a pas fallu plus de 30min par scenario sur cette boîte), ce qui n'est de toute façon pas le but recherché comme le prouve la répartition des scénarios : deux de difficulté 1 et un de difficulté 2.

Le pari est plutôt réussi : malgré la simplicité (relative, encore une fois), on a ici un feu d'artifices de mécaniques qui en met plein la vue aux débutants du genre. Pour éviter de les perdre et rendre la réflexion plus aisée, les deux premiers scenarios ne laissent d'ailleurs que très peu de cartes disponibles à chaque instant, ce qui est bien vu de la part des concepteurs.
L'immersion passe quant à elle autant par les brefs textes présents sur les cartes que par les illustrations, très réussies, et la cascade de péripéties vécues. De ce côté-là, le pari est également réussi. Je déplore seulement un petit manque d'enthousiasme sur le deuxième scénario, très classique dans ses objectifs que le thème ne parvient pas à transcender.

Au final, on a là une boîte qui conviendra parfaitement à un public débutant ou n'ayant fait que quelques scénarios et qui plaira particulièrement aux fans de la saga. Le gros bémol vient de l'obligation d'installer une application spécifique n'apportant rien de plus que la première et surtout pas les musiques iconiques de John Williams, sans doute pour une question de droits. Heureusement, le mix de composition de Holst est très bon et convient bien à l'univers, ce qui n'est pas étonnant vu qu'il s'agit d'une inspiration majeure de Williams pour la saga !

Commentaires

Default