Bob Dylan est un Cylon!!

10,0

Attention chef d'oeuvre!

On pourrait reprocher beaucoup de choses à Battlestar: des tours plutôt ennuyeux où il ne se passe rien, mis à part les pilotes peu de déplacements sur les cases (on reste parfois la quasi totalité de la partie sur une seule case, essayez la présidente vous comprendrez), des cases aux actions très moindres et peu utilisées, une influence assez relative des Cylons au bout du compte (le jeu est très fort tout seul) et pourtant...

Ce qui est tout simplement hallucinant dans ce jeu, c'est qu'on a l'impression de vivre une véritable épopée (même sans avoir vu la série), un film, un bout de vie. On oublie très vite la mécanique (très simple en fait) pour se consacrer à la diplomatie, à la suspicion, à la recherche du moindre geste qui trahira le Cylon caché et là, quelque chose se passe d'hors du commun.

Imaginez... Celui qui rit bêtement devant vous, vous en êtes sûr maintenant, doit être une de ces machines dépourvues d'humanité. En tant que président, vous profitez, à votre tour de l'envoyer en cellule. Là, l'amiral pensant que vous faites diversion déclare la loi martiale et cumule les pouvoirs de l'amiral et du président. Vous avez beau tenter de lui faire comprendre qu'il se trompe en lui rappelant que dans la vraie vie vous ne l'avez jamais trahi et argumenter sur les gestes mécaniques de votre voisin, le voilà qu'il décide de vous mettre aussi en cellule et pour cause: il avouera être Cylon le tour d'après quittant le vaisseau avec deux humains en cellule... BREF, ce qui est phénoménal, c'est qu'à chaque partie, le scénario est sensiblement différent, les retournements de situation sont délectables et c'est là toute la force du jeu.

Il faut également défendre l'indéfendable: les moments où il ne se passe rien sont définitivement un plus dans la scénarisation de votre aventure. C'est dans ces moments plus calmes (où les Cylons ne vous attaquent plus) que les joueurs commencent à s'interroger sur l'humanité présumée des autres joueurs et c'est là que commence les mises en cellule, les changements de président etc. Au moment des phases les plus tendues (attaques de Cylons surnuméraires) tout l'équipage fait corps contre l'adversité et parfois même les Cylons non encore révélés.

Excellent jeu, mais alors excellent!

Préférez-le à cinq joueurs voire à six (encore faut-il y avoir déjà joué car il peut être un peu long si les tours de jeu ne sont pas bien huilés)

Commentaires

Default