Starcraft : le jeu de plateau

de Christian T. Petersen et Corey Konieczka
Starcraft : le jeu de plateau
8.64 
114 avis

Description du jeu :

Pour lire le descriptif, se reporter à la version américaine du jeu en cliquant ici. En savoir plus

Prix de vente conseillé : 80,00 €

BLING BLING !

La grosse boîte, le gros prix , le gros matos et l’espace à portée de la main

Starcraft malgré son imposant volume est un jeu aux règles logiques et assez classiques...mais pour les appréhender dans de bonnes conditions, il faudra déjà être un joueur avec un certain niveau d’expérience, et surtout, ne pas décrocher pendant l’heure d’explication de règle. Oui, une heure. Plus environ, une demie heure de jeu par personne.

Il faudra également une table conséquente, car l’espace étant infini, on en profite pour s’étaler.

Malgré sa débauche d’effets spéciaux (planètes, cartes, figurines variées, jetons...) le jeu n’est donc pas compliqué. On est dans des mécanismes connus de pose d’ ouvriers rapportant des ressources pour faire ses courses, d’actions comme: « déplacer, construire, piocher des cartes technologie, combat »...

2 conditions de victoire : remplir son objectif (non secret) ou atteindre 15 points (de conquête).

Starcraft est en réalité un gros soufflé au fromage, il gonfle et contient de l’air.

Pour ma part, j’en garde deux choses : la diversité des factions et leur caractéristiques, sa programmation d’ordre des actions.

Ensuite, et c’est probant dans les combats, c’est faussement stratégique : on compare les forces, on ajoute des cartes de soutien et on résout... on pouvait espérer mieux d’un jeu d’une telle envergure.

Même si il n’y a pas des heures de réflexion, l’attente entre les tours est longue.

Quant à la fin... elle arrive de toute façon au 3 ème âge.

Et là, le joueur X, pas vraiment bien parti, écrase tout le monde car, selon son objectif, « si 2 cartes « la fin est proche » sont tirées », il gagne. « Oh les mecs, j’ai 2 cartes « la fin est proche »... »

2h30 de jeu pour ça...

Un beau jeu qui donne l’impression de gérer 10000 choses alors qu’on avance à peine.

La prochaine fois, on fait un Risk

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default