Deadwood
Ce jeu est sorti le 25 oct. 2011, et a été ajouté en base le 27 avr. 2011 par Monsieur Phal

édition 2011
Par Loïc Lamy
Édité par Edge Entertainment et Dust Games
Distribué par Millennium

Standalone
35,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Bienvenue étranger !...

Ca faisait une sacrée paire de couchers de soleil que je recherchais un divertissement de table de saloon qui pourrait étancher ma soif d'aventures dans l'Ouest Sauvage ...

Des jeux dans cet univers de foies jaunes y'en a à la pelle... Aussi, avant toute chose, j'ai écumé les bas-fond trictraciens pour écouter un peu ce que les cowboys avaient à en dire... Au vu des avis, parfois jetés au coin du comptoir, entre deux bagarres de bar, j'ai décidé de diriger mon canasson vers DeadWood, une petite ville de l'Ouest, bien tranquille comme on en fait plus !...

Pourquoi DeadWood ? Bien parceque figurez-vous que le chemin de fer va bientôt passer par là et que je me suis dis que ça pouvez qu'être profitable pour les affaires... On peut facilement y participer à la prospérité de la ville (et surtout de soi-même) en contribuant à la bâtir... Mais ce qui m'a plu dans ce bled c'est aussi la possibilité de pouvoir y recruter des chacals de la pire espèce pour annexer des territoires... De pouvoir utiliser les honnêtes travailleurs de la ville pour parvenir à mes fins et servir mes interêts... Y'avait bien un shérif mais il avait lui aussi son prix...

Alors bien entendu, un tel eldorado ne pouvait exister uniquement pour ma pomme et la concurrence était déjà sur place quand j'ai débarqué... Il a donc fallu jouer des flingues et envoyer le shérif embêter mes adversaires. Du coup le cimetierre a commencé a se remplir... D'aucun dirait que c'est mauvais pour les affaires... Mais j'avais investi dans la pompe funèbre donc c'était tout bénéf...

Finalement le train est bien arrivé à DeadWood, avec son lot de touristes pour nous en mettre plein les poches; on a respecté la trêve et Tommy the Kid s'est retrouvé plus riche que mes comparses et moi-même; je m'en suis alors allé laissant la ville dans le soleil couchant, sifflotant sur le dos de ma vieille carne sur un air de guitare...

Pour conclure, Deadwood c'est donc un mix réussi de placement à l'européenne et de duels à l'américaine soit la rencontre de la réflexion et du fun sur un thème très accrocheur pour notre plus grand plaisir ! Yeeehaaaahhh !!!

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default