Ce jeu est sorti le 20 déc. 2006, et a été ajouté en base le 24 sept. 2006 par Monsieur Phal

édition 2006
Par Ludovic Vialla et Arnaud Urbon
Illustré par Jean-Claude Adelmand et Geoffrey Stepourenko
Édité par Matagot
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension

Beaucoup de petits problèmes, peu controlable...

Le jeu parait assez intéressant et le thème attrayant. Le packaging est correct mais un certain nombre de problèmes font leur apparition à l'ouverture de la boite et durant le jeu.

Le matériel :

Tout d’abord, il n’y a pas assez de cartes. Dans une configuration à 4-5 joueurs et dans la mesure où tout le monde pioche à l’avance, nous aurons 16-24 cartes en jeu (main+défausse minimum de 4 cartes) ce qui laisse de 9 à 17 cartes pour la pioche (plutôt 9 que 17 d’ailleurs). C’est ridiculement peu ! Il faut mélanger la pioche à chaque tour de chaque joueur. Mais mélanger une dizaine de cartes … je laisse imaginer

La règle en trois langues sur une me page nuit à la lisibilité (je la tiens pour principale responsable d’avoir manqué un phrase dans la compréhension des règles lors des premières parties, erreur qui a dénaturé le jeu). En effet, il y a trois fois plus de pages qu’il devrait y en avoir en petites colonnes et ce fait ensemble avec la taille démesurée de la boite effraient les joueurs occasionnels.

Les pions en bois façon Keythedral, sont censés représenter des voyageurs ou des populations. Personnellement j’ai un peu de mal avec.

La boite est énorme par rapport à une boite "standard", avec beaucoup de vide à l’intérieur ce qui rend le transport pas aisé.

Il paraitrait que ces problèmes de matériel vont être corrigés lors d'une prochaine édition. (Donc ceux qui qui ont acheté la première édition se sont fait avoir?)


Le jeu :

Le thème du jeu n’étant pas vraiment développé dans la règle cela rend difficile de faire plonger les joueurs dans le jeu.

Il s’agit d’un jeu de placement et de majorités qu’on est tentés de qualifier de « classique ». L’ensemble du jeu se déroule d’une façon un peu saccadée car on doit sans cesse rappeler de multiples interdictions liées à chaque action.

Dans ce même registre, le jeu s’avère peu contrôlable. Le hasard de la pioche est multiplié par les interférences de construction ce qui fait qu’un jouer bien parti peut se retrouver le dernier lors d’un (ou des), décompte(s).

Les tours de jeu se rallongent car plus le jeu avance plus les joueurs perdent le contrôle et la faculté de calculer leurs coups à l’avance. Le gagnant est souvent surpris par son succès.

Au final les joueurs finissent par se sentir frustrés.

Le jeu rappelle plusieurs jeux à succès et notamment Euphrate et Tigris avec les constructions, conflits, bâtiments en ruine et même la rivière au milieu des plateaux. Seulement le jeu ne possède pas le « twist » de ces grands jeux. C’est bien dommage car l’idée de départ est bonne mais j’ai trouvé qu’elle souffrait d’une multitude d’interférences venant brouiller ce qui aurait pu être un bon moment ludique.

Une originalité qui mérite d’être soulignée dans le jeu est le travail sur les illustrations que je trouve belles.

Edit: Deux ans après ce jeu n'est plus ressorti du placard.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default