Ce jeu est sorti le 10 juin 2011, et a été ajouté en base le 23 mars 2011 par Mistersims

édition 2011
Par Philippe Keyaerts
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension

Bâtir une civilisation alors que le temps est compté

Nombre de parties : environ 20, dont la moitié à 2, les autres à 4 ou 3.

Olympos est mon premier jeu de civilisation et il ne m'a pas déçu.

Le principe de l'échelle de temps est excellent et permet d'instaurer une tension de tout instant. Pour moi, c'est vraiment le truc en plus d'Olympos, passé le milieu de parties, la tension monte d'un cran et on réalise alors si la stratégie que l'on suit va nous permettre de construire suffisamment de merveilles ou de découvertes à points pour l'emporter.

En parlant de temps, le jeu se joue en environ quarante minutes à 2, 1 heure/1 heure 20 à 3 ou 4. L'installation du matériel prenant moins de 10 minutes, tout comme le rangement, une fois les différents pièces astucieusement rangées dans les sachets plastiques.

La disposition aléatoire des découvertes, si elle peut enlever un peu du thème du jeu (les 4 ressources étant au final interchangeables), assure des parties toujours différentes. En outre on peut mettre en place plusieurs stratégies pour gagner. Mais aussi cela fait qu'on choisit sa stratégie en fonction du plateau des découvertes et pas forcément en fonction de son envie (si je suis d'humeur militaire et que les découvertes militaires n'ont pas une bonne disposition, vouloir faire une telle stratégie me mènera à la défaite) et ajoute une couche d'abstraction : pour bien débuter, il faut bien analyser ce plateau, on ne peut pas se lancer en se laissant porter par le thème.

L'interaction est aussi présente, plus ou moins suivant les stratégies des différents joueurs. On peut donc y jouer en étant agressif (conquêtes et prises de découvertes ou merveilles avant un autre joueur) ou plus pacifiquement (moins d’interaction, mais comme certaines joueurs n'aiment pas trop qu'on vienne perturber leur stratégie, ça évite de les dégouter du jeu).

Les Dieux apportent une touche d'aléatoire au jeu, que l'on peut contrôler en misant sur une stratégie de faveurs divines ou subir en négligeant les Dieux (gênant mais le temps qu'on ne passe pas à prier, s'il est bien utilisé, peut grandement compenser).

Le matériel est de qualité, beau et fonctionnel, la carte de la Grèce participe à l'immersion.

La variante 2 joueurs est une réussite. On retrouve les sensations du jeu à plus de joueurs, en un peu plus méchant, faire perdre des points à son adversaire revenant à en gagner.

Parmi les bémols, l'échelle de temps fait qu'on peut parfois ne pas jouer pendant que les autres joueurs jouent plusieurs fois et voir la situation sur la carte tant changer qu'il est difficile de réfléchir à son coup suivant efficacement.
Toujours sur l'échelle de temps, elle peut rendre le jeu très calculatoire et si ça ne gêne pas outre mesure, je sais que ça peut devenir gênant quand un joueur réfléchit trop longtemps.

Mon plus gros écueil provient d'un atout du jeu : son temps de jeu court. La vitesse du jeu fait qu'il me semble très difficile de compenser un mauvais départ, qui mène souvent à une fin de partie frustrante, où on tente avec difficulté de remonter la pente et d'arracher quelques points. Et sur un jeu court, quand je dis fin de partie, c'est pratiquement une fois passé le milieu de partie qu'on peut se retrouver dans l'incapacité d'inverser la tendance.

On peut aussi trouver qu'on ne ressent pas assez le fait de créer une civilisation sur un temps de jeu d'une heure, mais disons que si on veut se raconter une histoire, on peut, ce sera juste une nouvelle plus qu'un roman.
Un dernier bémol au niveau du thème, ça aurait été bien de nommer les différents territoires. Il est plus immersif de dire qu'on conquiert Athènes que de dire je m'empare d'un grain ou d'or.

En conclusion, Olympos est un très bon jeu, qui a des atouts pour plaire à de nombreux joueurs, et les défauts de ses qualités (échelle de temps et temps de jeu court pour un civilisation).

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default