Baron ludique ?

7,0
Baron Voodoo apparaît après une partie comme un titre au positionnement paradoxal, du fait de la quantité de possibilités réalisables à chaque tour. Il s’avère ainsi extrêmement calculatoire, ne laissant après tout pas de place au hasard (l’installation passée, on ne lance jamais les dés), et exigeant donc une réflexion solide pour distinguer la série d’actions la plus rentable, et pourtant extrêmement chaotique, puisque cette capacité à bouleverser le plateau pour le faire coller à nos plans empêche d’anticiper quoi que ce soit.

D’autant que cette forte interaction est renforcée par la permission, avec les bons dés, de voler directement ce que l’on s’était déjà attribué et ce que l’on espérait donc assuré. Rien n’est ainsi à l’abri, ni le plateau commun, ni le plateau personnel ; ni ce que l’on voudrait faire ni ce que l’on a fait. Réfléchir autant sans aucune garantie d’efficacité pourra en décourager, et il faudra quelques parties avant d’apprivoiser une telle diversité et de la trouver stimulante.

C’est que l’on a envie de s’accrocher. Si les 48 dés sont un peu bruts, c’est avant tout pour être fonctionnels, empilables et immédiatement lisibles. Difficile donc de le leur reprocher, surtout compte tenu de la perfection matérielle environnante, illustrations, pictogrammes, thermoformage, formes, tout étant pensé pour enchanter !

L'intégralité de ma critique de Baron Voodoo est lisible sur le blog VonGuru : https://vonguru.fr/2020/05/11/baron-voodoo-chassez-les-des-pour-devenir-le-nouveau-baron-samedi/

Commentaires

Default