Belote
jusqu'à 4 joueurs
Nombre de joueurs
12 ans et +
Âge
30 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

"Baptême du jeu! »

8,0

Parties jouées : beaucoup, à deux tout d’abord, puis à quatre, et enfin en version « coinchée ».

Matériel : que dire, les cartes, je préfère le design des anglaises, je crois…

Thème : ?

Avis ("C'est mon opinion et je la partage") : C’est le premier jeu que j’ai appris avec mon père, tout gosse, on jouait à deux, avec les cartes à découvert devant soi (4 visibles, recouvrant 4 cachées). On ne comptait que le nombre de plis, pas les points. Je perdais tout le temps, mais j’y revenais. On y jouait tous les soirs avant le dîner.
Ensuite, j’ai joué en famille, à quatre. C’est une tradition dans la famille, ça a toujours beaucoup joué à la belote. Ce côté « équipe » m’a toujours bien plu, le début des jeux coopératifs, sans doute… En 1000 points la manche, en général, avec annonces, bien sûr, sinon ça n’aucun intérêt. Sympathique et extrêmement convivial, avec une bonne bière, une cigarette, le temps passe à une vitesse folle, ce ne sont que des souvenirs de soirées ou d’après-midi agréables. La chose à éviter étant de jouer avec des gens qui trichent, comme aux autres jeux, la facilité à ce jeu c’est qu’elle se fait verbalement, la fameuse « parlante », « vas-y, tu ne joues pas tout seul », ou visuellement (les petits coup d’œil…) Dans la famille, c’est pas le genre, mais j’ai connu des filles qui s’en étaient fait une spécialité et ça m’a toujours beaucoup agacé.
La coinchée a été une découverte assez récente. Le système des enchères est passionnant, ça donne une toute autre allure à la partie. Malheureusement, on est quasiment jamais quatre, et dans ces cas-là, il est plus simple d’apprendre à un néophyte les Aventuriers du Rail que la Belote, encore plus si elle est coinchée…

Bref, un bon jeu de cartes pour les soirées entre amis. Et si vos amis jouent la parlante, changez d'amis.

Commentaires

Default