Ce jeu est sorti le 30 avr. 2015, et a été ajouté en base le 9 févr. 2015 par Docteur Mops

édition 2015
Par Guillaume Blossier
Illustré par Jean-Baptiste Reynaud
Édité par Matagot
Distribué par Surfin' Meeple

Standalone 3 éditions

Baffera bien qui baffera le dernier

Frère Tuck vous propose une rapide présentation d'Ultimate Warriorz. Mais Frère Tuck joue souvent et écrit beaucoup. D'autres jeux sont présentés sur sa page Facebook https://www.facebook.com/friartuckandhisgames

Ça raconte quoi ?

Tu es un Guerrier Ultime qui veut être LE Guerrier Ultime. Tu as soif de bagarres, de lauriers et de trophées.

Ça marche comment ?

Comme de la programmation d’actions, mais avec des actions différenciées pour chaque joueur. Et avec des dés.

TOUR DE JEU

On choisit son Guerrier Ultime et on le place dans l’Arène. Un Guerrier Ultime a entre 5 et 16 points de vie, et 8 cartes actions.

  • A chacun des 7 tours, on choisit l’une des 8 cartes non encore jouées, et on la pose devant soi face cachée.
  • On procède ensuite à l’appel : on compte à rebours de 8 à 1 en faisant jouer à chaque fois le joueur dont la carte a l’initiative correspondante.
  • On réalise donc les actions les uns après les autres, et sans savoir ce que les autres vont jouer.

ACTIONS

Choisir une carte, c’est donc choisir quatre choses :

  • l’initiative (tuer avant d’être tué – la taille du guerrier départage les égalités),
  • la défense,
  • le mouvement
  • le combat

Celui-ci se fait à distance et/ou au corps à corps : dans les deux cas est indiquée la force du guerrier (le nombre de dés à jeter). Chaque dé dépassant la valeur de défense du guerrier visé occasionne une blessure. Pour chaque blessure, on prend un jeton point de vie à la cible, et on le place devant soi en le retournant : de magnifiques lauriers apparaissent, le public a bien apprécié la correction infligée à l’adversaire !

MOURIR

Si on n’a plus de point de vie, on meurt.

  • Pour éviter cette fâcheuse conséquence, on dispose d’un porte-bonheur jetable qui permet soit de faire relancer jusqu’à 3 dés à l’attaquant, soit de retourner l’un de ses dés sur la face opposée.
  • Si malgré tout, on meurt quand même, cela rapporte un trophée (la figurine) au fou sanguinaire, ce qui permettra de départager les éventuelles égalités en fin de partie.
  • Si le fou sanguinaire n’a pas pu se retenir, et a trucidé sa victime lors des trois premiers tours, le public est frustré. Donc il lance des pierres. Des grosses pierres. Prévoir 3/2/1 dés de dégâts aux tours 1/2/3.

Par contre, si le fou sanguinaire se rend compte qu’il ne reste que lui parce que, maintenant, tout le monde est mort, ça y est. Il a gagné.

SUBTILITES

  • Si le fou sanguinaire n’a pas de chance aux dés, il y aura plusieurs survivants. Le gagnant est celui qui a le plus de lauriers.
  • Notons que pour accroître ses chances de faire des dégâts, donc d’accroître son stock de lauriers, chaque Guerrier Ultime dispose de deux cartes spéciales avoir une botte secrète et un objet magique (un pouvoir spécial quoi). Citons pour l’exemple « l’incroyable mise à mort façon Terminotaure » et « le crâne mystique Je suis ton ami ».
  • Pour finir, un jeu en équipe est possible, en suivant les recommandations indiquées pour équilibrer les équipes.

Ça vaut quoi ?

Ultimate Warriorz est un jeu très fun mais plus subtil qu’il n’y paraît. Il y a des dés, mais pas trop. On peut essayer d’anticiper, mais pas trop. On peut discuter et faire des alliances, mais pas trop. Bref, c’est un jeu détente qui ne tombe pas dans les travers d’un jeu débile. Très simple à expliquer et à mettre en place, il est opérationnel en quelques minutes, même pour une fournée de 8 nouveaux joueurs. On notera pour finir l’astuce qui consiste à utiliser la boîte pour planter le décor (les colonnes de l’arène). On a donc un jeu très punchy qui ne demande qu’à castagner la concurrence !

Frère Tuck met donc une très bonne note à Ultimate Warriorz. S'il s'abstient d'un 10/10, c'est surtout parce qu'un gros Mathieu barbu l'a trucidé avant le 4ème tour. Non mais.

 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default