Ce jeu est sorti le 3 mai 2013, et a été ajouté en base le 9 avr. 2013 par Drôme-AdaireTmp

édition 2013
Par Alberto Corral
Illustré par Siscu Bellido
Édité par IELLO et Homoludicus
Distribué par IELLO

Standalone
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Aux sombres héros de l'amer

Les Naufragés est une petite déception. Sans doute parce qu'on l'a trop attendu. Sans doute aussi parce que les premiers échos, il y a un ou deux ans, donnaient trop envie.

Mais il ne faut complètement bouder son plaisir. Le jeu tient une promesse : l'aventure est au rendez-vous, à travers un thème incroyablement bien rendu. L'exploration de l'île, au travers de sa centaine de cartes, est passionnante et très immersive, même quand on n'y participe pas directement. On pense aux Livres dont vous êtes le héros (pour la mécanique de choix et de progression par numéro) mais aussi à Monkey Island et évidemment au Robinson Crusoé de Daniel Defoe (pour l'univers). Toutes les figures du genre sont présentes : nature hostile, animaux sauvages, indigènes, pirates. C'est vraiment la partie la plus originale et la plus réussie du jeu.

Le reste, c'est-à-dire la gestion du camp, est beaucoup plus conventionnel et s'articule autour d'un mécanisme de worker placement, comme on en a vu des dizaines depuis la parution de Caylus. On passe son temps à récupérer du bois pour construire un abris, un feu de détresse ou un radeau et surtout à chercher de la nourriture pour regagner de l'énergie. C'est répétitif et ennuyeux.

C'est dommage, car ce système de jeu peu convainquant - une caricature d'eurogame - plombe le jeu dans son ensemble en le détournant de ce qui fait son vrai intérêt : le storytelling généré par les decks d'exploration. On aurait aimé que le jeu soit plus (voire intégralement) axé là-dessus.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default