Ce jeu a été ajouté en base le 20 juil. 2013

édition 2013
Par Sebastian Bleasdale et Reiner Knizia
Illustré par Arnaud Demaegd et Neriac
Édité par Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone

Austerity

Prosperity n'est pas un mauvais jeu, c'est réglé au millimètre comme toujours chez Ystari, c'est très accessible et fluide, et ça tourne bien dans toutes les configurations. Mais voilà, le jeu est très austère et peu attrayant graphiquement, il ne donne clairement pas envie de jouer (autant les plateaux personnels que la piste de score dont on dirait une blague tellement elle est peu fonctionnelle, et les tuiles tout droit sorties d'un organigramme d'entreprise des années 1980). C'est très souvent ce que je reproche à Ystari, à l'heure où les illustrateurs prennent de l'importance dans le monde du jeu je trouve dommage de continuer à produire des jeux aussi peu engageants visuellement (dommage car l'image de la boîte est bien plus jolie que l'intérieur).

Pour résumer, ce n'est donc pas un mauvais jeu, mais après les premières parties on le range, et il n'y a pas l'étincelle qui fait qu'on a envie de le ressortir, éclipsé par d'autres jeux plus originaux et plus jolis. Alors il s'endort quelques mois sur le bord d'une étagère puis un jour on le revend sans regret.

Commentaires

Default