Kobayakawa
Ce jeu est sorti le 15 févr. 2014, et a été ajouté en base le 13 août 2014 par Docteur Mops

édition 2015
Par Jun Sasaki
Illustré par Biboun
Édité par Superlude
Distribué par IELLO

Standalone 3 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Aussi indispensable qu'imprononçable

Dans la veine des jeux minimalistes qui nous viennent d'Asie (Love Letter, Koryo, Complots), Kobayakawa est une belle réussite.

Rapide ! Les explications n'excèdent pas 5 minutes et la partie un quart d'heure.

La mécanique est épurée. Le jeu est composée de 15 cartes numérotées de 1 à 15. Chacun dispose d'une carte. Au centre de la table, une carte supplémentaire est révélée : le Kobayakawa. Chaque joueur a alors la possibilité, soit de changer sa propre carte, soit de changer la carte centrale. Les joueurs misent alors... ou pas. Celui qui a la carte la plus élevée remporte la manche.

La petite subtilité vient du fait qu'on ajoute la valeur de la carte centrale à celle de la carte la plus faible. Ça n'a l'air de rien, mais ça change tout.

À l'usage, Kobayakawa est un excellent jeu de probabilité et de bluff. Sa mécanique toute simple présente une vraie richesse et une belle expérience de jeu : on calcule, on se toise, on révèle les cartes, et on rigole.

Bien sûr comme tout jeu de ce format, la hasard tient une petite place. Mais ceci n'enlève rien au plaisir du jeu qui convient autant au cercle familial (très large !) qu'au gamer.

Le design de l'édition originale a été bien respecté ce qui rajoute au côté dépaysant de l'expérience... J'espère qu'on aura droit un jour à nos pièces métalliques en boutique (Qu'est-ce que le bluff quand on ne fait pas tinter quelques pièces à l'oreille de ses adversaires?)

Un des meilleurs jeux minimalistes pour moi !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default